Alors que la vaccination contre la COVID-19 continuait de se déployer lundi aux quatre coins du Québec, en Montérégie, ce sont les travailleurs de la santé en CHSLD et en ressource intermédiaire, et non les résidants, qui seront vaccinés en premier.

Ariane Lacoursière Ariane Lacoursière
La Presse

Louise Leduc Louise Leduc
La Presse

Parce que la Montérégie ne compte aucun grand CHSLD, il n’a pas été possible pour la région d’installer des centres de vaccination dans l’un de ces établissements. Même si les résidants des CHSLD ont été ciblés par le gouvernement comme étant ceux devant être vaccinés en premier, il n’est pas possible de le faire pour l’instant « avec les modalités d’organisation actuelles », affirme la directrice régionale de santé publique de la Montérégie, la Dre Julie Loslier.

Les premières doses de vaccin qui arrivent ces jours-ci au Québec sont de la société Pfizer et « ne peuvent être bougées », rappelle la Dre Loslier.

En Montérégie, deux sites de vaccination ont été autorisés : un à Saint-Hyacinthe et un au Quartier DIX30. La vaccination se déroulera les 23, 24, 26 et 27 décembre. Plus de 4400 doses de vaccin seront administrées. Déjà, la moitié des rendez-vous ont été attribués aux travailleurs de la santé de la Montérégie œuvrant en CHSLD et en ressource intermédiaire. « Et l’attribution continue à plein régime », affirme la Dre Loslier.

Dès que le vaccin de Moderna ou un autre vaccin possédant moins de contraintes sera offert, la clientèle des CHSLD de la Montérégie sera vaccinée, assure la Dre Loslier.

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

La Dre Julie Loslier, directrice régionale de santé publique de la Montérégie

On est soucieux de vacciner la clientèle des CHSLD le plus vite possible. […] Si les vaccins de Moderna arrivent demain, on sera prêts.

La Dre Julie Loslier, directrice régionale de santé publique de la Montérégie

La Dre Maryse Guay, médecin-conseil à la Santé publique de la Montérégie et membre du Comité sur l’immunisation du Québec, se veut rassurante quant à l’efficacité du vaccin. Elle affirme que les données disponibles actuellement « laissent croire que le vaccin fonctionne », même pour la nouvelle souche de COVID-19 qui sévit ces jours-ci en Angleterre. « On croit que ça va aller », dit-elle.

Les autorités de santé publique rencontrent-elles beaucoup de résistance de la part de travailleurs qui ne veulent pas se faire vacciner ? La Dre Guay indique que les gens qui hésitent en général dans la société « sont très vocaux ». « Il ne faut pas se laisser leurrer par ces mouvements. […] Le phénomène d’hésitation n’est pas aussi grand que ça le laisse croire. » Selon les données recueillies à Montréal et à Québec, les données montrent que « la proportion des travailleurs de la santé qui refuse n’est pas si élevée que ça », affirme la Dre Guay. Elle ajoute qu’il est « normal de se poser des questions sur un nouveau vaccin ». Mais les deux vaccins sont « extrêmement sécuritaires », dit-elle.

Des résidants vaccinés à Montréal

Pendant ce temps, à Montréal, plus de doses de vaccin ont pu être administrées. Dans l’Est, les résidants du CHSLD Jeanne-Le Ber ont commencé à être vaccinés lundi, a confirmé le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal. C’est Normand Doyon, ex-policier de 85 ans, qui a été le premier vacciné. « Il se sent bien. Il est heureux. C’est pour lui la première étape vers un retour à la normale », affirme son fils Rolland Doyon.

Les résidants du CHSLD Jeanne-Le Ber seront vaccinés en premier. Suivront « les employés et les médecins de tous les CHSLD du territoire, autant privés que publics », affirme le CIUSSS. Le CISSS de l’Outaouais a également indiqué avoir reçu ses doses lundi matin et se préparait à les administrer en après-midi.

Encore des cas en hausse

En cette semaine de Noël, la COVID-19 ne donne aucun répit. Trente nouveaux décès s’ajoutent au Québec, selon le dernier bilan dévoilé lundi par le gouvernement Legault.

Les autorités ont par ailleurs recensé 2108 nouveaux cas. Les hôpitaux continuent d’être sous pression. En tout, 38 personnes de plus sont hospitalisées (109 personnes ont été admises, tandis que 71 ont reçu leur congé). Au moins, le nombre de personnes aux soins intensifs (146) n’a pas bougé par rapport au bilan de dimanche.

Des 30 décès annoncés lundi, notons que deux sont survenus dans les 24 dernières heures, 27 l’ont été entre le 14 et le 19 décembre et un décès a été déploré avant le 14 décembre. Jusqu’ici, 7766 Québécois ont succombé à la COVID-19. On en est actuellement à 227 cas par million d’habitants.

Le nombre de personnes ayant été testées a diminué par rapport aux bilans quotidiens de la semaine dernière. Il se situe à 26 426.

Finalement, 115 personnes de plus ont été vaccinées dans la journée de dimanche.

Situation préoccupante en Montérégie

La situation de la pandémie « est préoccupante » en Montérégie, reconnaît la Dre Loslier. Au cours de la dernière semaine, une moyenne de 275 nouveaux cas par jour a été enregistrée. Ces cas se distribuent dans tous les groupes d’âge. Avec le ralentissement des activités prévu le 25 décembre, la Dre Loslier « espère une baisse de la circulation » du virus. « Mais tout cela va dépendre du respect des mesures », dit-elle.