(Ottawa) Le militaire responsable de la distribution des vaccins contre la COVID-19 dit que, jusqu’ici, tout va « exactement comme prévu ».

Lina Dib
La Presse Canadienne

« On n’a pas identifié d’ajustements à apporter suite à cette première livraison de 30 000 doses de vaccin », a rapporté le major-général Dany Fortin lors d’une séance d’information, mercredi après-midi.

« J’anticipe qu’il y a peut-être encore un besoin de regarder certains éléments dans le futur, s’assurer lorsqu’on aura une plus grande quantité et on aura davantage de points de service, de points d’usage, on aura peut-être besoin de faire des ajustements au fur et à mesure. Mais pour l’instant, tout était exactement comme on avait prévu, à tous les niveaux », a dit M. Fortin.

On attend quatre millions de doses du vaccin de Pfizer/BioNTech avant le 31 mars.

Ce vaccin doit être administré là où la compagnie le livre, étant donné les exigences pour son maintien sous les -70 degrés Celsius.

M. Fortin prépare déjà l’arrivée des doses d’un autre vaccin, en attente du feu vert de Santé Canada.

« La fin de semaine dernière, cinq congélateurs (à des) températures de -20 degrés, achetés par l’agence (de la santé publique du Canada), ont été livrés dans les territoires. Ces congélateurs répondent aux exigences en matière de chaîne de froid particulière pour le vaccin de Moderna et renforceront la capacité des organismes de santé territoriaux à vacciner les gens sur leurs territoires », a-t-il noté.

Des doses de vaccin de Moderna, lorsque disponibles, seront aussi livrées aux provinces et celles-ci pourront les redistribuer à des sites de vaccination, contrairement au produit de Pfizer dont la manipulation est si délicate que le fabricant réclame qu’il soit administré là où il le livre.

Le transport du vaccin de Moderna devra cependant se faire selon les instructions de la compagnie.

« Les modalités exactes, les instructions exactes, sont encore à être confirmées parce que c’est un produit, pour l’instant, qui doit être manipulé à l’état congelé », a souligné le major-général.

Ottawa promet deux millions de doses de ce vaccin avant le 31 mars, dont 168 000 avant la fin du mois.