(Ottawa) Le leader de l’opposition n’est « pas d’accord » avec la pétition que parraine l’élu conservateur Derek Sloan dans laquelle la vaccination est comparée à une « expérimentation humaine ».

Mélanie Marquis Mélanie Marquis
La Presse

Sans préciser quels éléments de la pétition le dérangent, il a argué que le manque de clarté du gouvernement Trudeau concernant le plan de distribution du vaccin contribue à « l’hésitation face à la vaccination » et que le silence libéral « ajoute au manque de confiance » de certains face au vaccin contre la COVID-19.

Le chef O’Toole, dont la formation réclame depuis plus de deux semaines un accès rapide aux vaccins, a plaidé que ceux-ci étaient « importants », et il a réitéré que sa famille et lui avaient bien l’intention de se faire vacciner dès que leur tour viendra en fonction de la liste de priorité.

Il n’a toutefois pas spécifié avec quels volets de la pétition il était en désaccord, pas plus qu’il n’a dit s’il avait eu une discussion avec Derek Sloan, un élu de l’aile droite sociale du Parti conservateur qui s’était présenté à la chefferie de la formation.

PHOTO ADRIAN WYLD, LA PRESSE CANADIENNE

Derek Sloan

Le député ontarien — un antimasque qui a réclamé la démission de la Dre Theresa Tam, la patronne de la santé publique du Canada en l’accusant d’être de mèche avec la Chine — n’est pas l’instigateur de la pétition signée près de 29 000 fois en date du 7 décembre, mais il a accepté de la parrainer.

Mercredi dernier, Derek Sloan a soutenu qu’il y avait « de bons éléments » dans la pétition. « Je devrais relire tous les éléments pour vous dire si je suis en accord ou en désaccord, mais ma philosophie est que les pétitions permettent aux citoyens d’avoir une voix », a-il alors fait valoir.

Le libellé de la pétition stipule entre autres que « le contournement des protocoles de sécurité applicables signifie que la vaccination contre la COVID 19 équivaut véritablement à une expérimentation humaine » et que « les vaccins contre la COVID-19 ne sont pas conçus pour empêcher l’infection ou la transmission ».

La semaine dernière, en conférence de presse, Erin O’Toole avait esquivé toutes les questions sur l’affaire.

Le Parti conservateur a déposé jeudi dernier aux Communes une motion demandant au gouvernement libéral de fournir un plan détaillé sur la vaccination. Elle a été adoptée à l’unanimité, lundi soir, après que Justin Trudeau a annoncé en matinée que la vaccination pourrait commencer dès la semaine prochaine.