Le Québec a enregistré vendredi un nouveau bond dans le nombre d’hospitalisations avec une hausse de 24 en une journée. On y a également rapporté 1345 nouveaux cas et 28 décès de plus. Quatre secteurs supplémentaires passeront lundi en zone rouge dans le Bas-Saint-Laurent, ont aussi annoncé les autorités.

Pierre-André Normandin Pierre-André Normandin
La Presse

Henri Ouellette-Vézina Henri Ouellette-Vézina
La Presse

On compte présentement 761 personnes hospitalisées, dont 97 aux soins intensifs. Depuis une semaine, le nombre de personnes se trouvant à l’hôpital a augmenté de 92, soit 14 %.

« Contrairement aux dernières semaines, où le portrait global de la pandémie affichait une relative stabilité, nous constatons ces derniers jours des signes inquiétants d’aggravation de la situation, notamment du côté des hospitalisations dans certaines régions », a indiqué le ministre de la Santé, Christian Dubé.

Dans son rapport hebdomadaire sur la situation dans les hôpitaux de la province, l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) réitère ses inquiétudes. Hors du Grand Montréal, « un dépassement des capacités hospitalières dédiées en lits réguliers ne peut toujours pas être exclu ». L’INESSS note une hausse marquée des cas depuis une semaine, notamment chez les 80 ans et plus, les plus vulnérables. On dénombre ainsi 469 personnes de plus à risque élevé d’hospitalisation, en hausse de 19 %.

Nous devons tout mettre en œuvre pour éviter le débordement de nos hôpitaux, et j’invite les Québécoises et les Québécois à redoubler d’efforts pour que nous puissions faire diminuer le nombre de cas.

Christian Dubé, ministre de la Santé

Des décès dans plusieurs régions

C’est en Montérégie où l’on déplore à nouveau le plus de décès vendredi, soit sept. La région rapporte depuis le début de la deuxième vague 280 morts de la COVID-19, le plus lourd bilan.

La Capitale-Nationale suit de près avec six décès vendredi, pour un total de 269 depuis le 1er septembre. Montréal rapporte quant à elle cinq nouveaux décès. La métropole déplore ainsi 183 morts durant cette deuxième vague, nettement moins que les 3471 de la première.

Le Saguenay–Lac-Saint-Jean recense quant à lui quatre nouveaux décès, pour un total de 113 depuis la rentrée. L’Estrie rapporte deux nouveaux décès vendredi tandis que les régions de la Mauricie–Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches et Lanaudière en rapportent un chacune.

Plus de secteurs en zone rouge

Québec a aussi annoncé vendredi que quatre secteurs de l’est du Bas-Saint-Laurent passeront en zone rouge, soit le palier d’alerte maximale, à partir de lundi prochain, dès 00 h 01. Les secteurs concernés sont Rimouski-Neigette, La Mitis, La Matanie et La Matapédia ; ses habitants ne pourront donc pas se rassembler pendant les Fêtes, ni aller au restaurant ou au cinéma. La suspension des activités parascolaires et sportives de groupe seront aussi interdites dès le 9 décembre. Dans un communiqué, la Santé publique dit avoir procédé à ce changement « en raison, notamment, de la hausse du nombre de cas ».

Depuis le début de la crise, on a recensé tout près de 950 infections dans le Bas-Saint-Laurent, mais la progression du virus s’est en effet accélérée dans les dernières semaines. Au Québec, 93% des citoyens se trouvent maintenant en zone rouge.

« La situation a évolué rapidement dans ces secteurs, rendant plus fragile la capacité d’accueil du système hospitalier régional. C’est pourquoi cette décision nous semble la plus appropriée en raison des risques réels encourus. J’invite la population à faire preuve de solidarité envers les personnes les plus vulnérables et les équipes du réseau en restreignant le plus possible leurs contacts », a martelé le ministre Dubé à ce sujet.

En fin d'après-midi, vendredi, le directeur de santé publique du Bas-Saint-Laurent, Sylvain Leduc, a apporté des précisions. « L’évolution rapide de la situation dans l’est du territoire (MRC) au cours des derniers jours ne nous laisse pas le choix de rehausser les mesures. L’issue dépend de chacun de vous. […] Le respect des mesures sanitaires sera déterminant pour la suite des choses », a-t-il imploré.

Le Dr Leduc affirme que la transmission communautaire est « soutenue » dans ces quatre secteurs, ce qui se traduit « par des éclosions dans de nombreux milieux ».

Nouveau record pour Montréal

Les 1345 cas rapportés vendredi représentent une légère baisse par rapport au bilan des deux derniers jours, mais la tendance demeure clairement à la hausse. Sur une semaine, on recense en moyenne 1390 nouveaux cas par jour. Montréal a de plus établi un nouveau record de nouveaux cas, en rapportant 453 vendredi.

Si le bilan du Québec est globalement à la hausse, la situation continue de s’améliorer au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Avec 69 nouveaux cas rapportés vendredi, son taux calculé sur une semaine s’établit désormais à 34 nouveaux cas par jour par 100 000 habitants. Cela demeure le plus élevé dans la province, mais reste nettement moins que le sommet de 61 atteint il y a moins de deux semaines.

Ce bilan survient alors que le Québec a franchi la barre des 4 millions de tests réalisés depuis le début de la crise. La province a en effet réalisé 35 111 prélèvements mercredi, portant le total à 4 014 319 depuis mars.

La COVID-19 en graphiques

Suivez la progression de la pandémie en temps réel dans notre page de graphiques interactifs.