Les antimasques ont continué à faire parler d’eux au courant de la fin de semaine. Les tenants de cette mouvance, qu’ils soient affiliés ou non à des groupes plus formels, ont entre autres manifesté devant ce qu’ils croyaient être la résidence personnelle de François Legault, participé à un service religieux dans le quartier Saint-Michel et appelé à manifester dans les hôpitaux.

Antoine Trussart
Antoine Trussart La Presse

Dimanche, à Montréal, le pasteur Carlos Norbal a tenu son service dominical affublé d’un t-shirt « Liberté pour tous ». Depuis quelques semaines, l’église Nouvelle Création est devenue le repaire de personnalités de la mouvance antimasque.

Les sermons de M. Norbal sont transmis en direct sur l’internet. Ils attirent beaucoup plus que les 25 personnes permises par la loi dans les lieux de culte. Il est difficile de déterminer si c’est le cas de tous les fidèles, mais aucune des personnes visibles à la caméra ne porte le masque.

À l’extérieur, une voiture du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) est stationnée à proximité. Plusieurs petits groupes de fidèles se font la bise et se serrent la main en se disant « à la semaine prochaine ».

« Ça fait trois mois que je cherche à avoir des contraventions à tout prix. Je ne suis pas capable d’en avoir une », s’est exclamé André Pitre à la sortie de l’église. Les sermons de l’église Nouvelle Création sont diffusés entre autres sur la page YouTube du Stu-dio, appartenant à André Pitre. La production est aussi assurée par une entreprise de M. Pitre, Lux Média.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Jonathan Blanchette dit faire partie de l’association de l’église Nouvelle Création. Il a assisté dimanche matin à la messe donnée par le pasteur Carlos Norbal.

« Moi, j’étais pas une personne d’église, je suis une personne qui croit en l’amour, qui croit au partage », a affirmé Jonathan Blanchette, qui dit faire partie de l’association de l’église. « C’est la deuxième fois que je viens ici. On vient chercher de l’amour et du réconfort. »

M. Blanchette a été arrêté l’été dernier pour avoir troublé la paix après s’être présenté sans masque dans un magasin Walmart de la région de Saint-Hyacinthe. Il a plaidé non coupable.

Les policiers du SPVM ne sont pas intervenus pour disperser les attroupements, tant intérieurs qu’extérieurs.

Au niveau des rassemblements religieux, il y a certains questionnements récents qui ont été soumis à la Santé publique concernant les limites de l’application du décret [d’imposition de mesures sanitaires]. On est en attente d’un positionnement de [la Santé publique].

Véronique Comtois, responsable des relations médias du SPVM

Les agents du SPVM sur place ont rédigé un rapport sur l’incident qui sera remis au Directeur des poursuites criminelles et pénales.

Les responsables de l’église n’ont pas voulu accorder d’entrevue à La Presse.

Manifestations à Québec et à Montréal

Une quinzaine de personnes se sont retrouvées dimanche pour manifester devant ce qu’elles croyaient être la résidence privée du premier ministre François Legault à Montréal.

« Nous avons à vous parler, nous avons des experts à vous faire entendre. Nous ne sommes pas des complotistes, nous ne sommes pas n’importe qui. Nous sommes des gens qui veulent être entendus, nous avons des diplômes », a scandé une manifestante devant les caméras de TVA.

CAPTURE D'ÉCRAN TIRÉE DE TWITTER

François Legault a réagi à la présence de manifestants devant ce qu'ils croyaient être sa résidence privée, dimanche.

En fin de journée, le premier ministre François Legault a indiqué sur Twitter que la maison ciblée n’était pas la sienne, et que les manifestants s’étaient trompés de quartier.

Samedi, le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a donné 34 constats d’infraction à des manifestants antimesures sanitaires qui s’étaient donné rendez-vous devant l’Assemblée nationale.

Les participants du « Convoi de l’union pour la liberté », une manifestation motorisée sur les autoroutes du Québec, se sont retrouvés sur la colline Parlementaire en début d’après-midi samedi, pour une manifestation qui a duré plusieurs heures.

Sur les réseaux sociaux, des militants ont publié des vidéos dans lesquelles on constate que les manifestants ne portaient pas de masque et ne respectaient pas les mesures de distanciation physique.

Au contraire, des vidéos montrent des militants antimasques se donner la main ou encore se faire la bise.

Fortes réactions sur les réseaux sociaux

C’est encore sur les réseaux sociaux que les réactions sont les plus fortes face à ces mouvances. Une publication Facebook d’une photo montrant un souper où les membres d’une famille font un doigt d’honneur a largement circulé dimanche après-midi avec comme titre « Ont envoi nos salutations les plus sincères aux gouvernements Arruda (sic) ».

PHOTO TIRÉE DE TWITTER

La photo, que certains ont décrit sur les réseaux sociaux comme un souper en Beauce, montre en fait un repas de Thanksgiving ayant eu lieu en Californie jeudi dernier, où la famille s’en prend au gouverneur démocrate de l’État, Gavin Newsom.

Une vidéo qui circule depuis jeudi sur les réseaux sociaux appelle également à aller manifester sans masque dans les hôpitaux. L’auteur de la vidéo affirme avoir été à la messe à l’église Nouvelle Création dimanche.

– Avec La Presse Canadienne et Tristan Péloquin, La Presse