Alors que le Québec a rapporté vendredi 37 décès et 1269 nouveaux cas confirmés de COVID-19, les hôpitaux hors du Grand Montréal pourraient déborder d’ici un mois, en pleine période des Fêtes, prévient pour une deuxième semaine consécutive l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS).

Tommy Chouinard Tommy Chouinard
La Presse

Véronique Lauzon Véronique Lauzon
La Presse

En ce qui concerne les hospitalisations, le nombre a diminué de six par rapport à la veille (669), dont 90 personnes sont aux soins intensifs.

Parmi les 37 nouveaux décès, sept sont survenus à Montréal et sept autres dans Lanaudière. Au Saguenay–Lac-Saint-Jean, cinq personnes sont décédées. Même nombre dans la Capitale-Nationale. En Montérégie, il y a eu quatre nouveaux décès. Pour Chaudière-Appalaches et la Mauricie–Centre-du-Québec, trois décès supplémentaires ont été enregistrés dans chacune de ces régions. Le Bas-Saint-Laurent, l’Outaouais et les Laurentides comptent chacun un nouveau décès.

Avec 146 nouveaux cas, le Saguenay continue à afficher le taux le plus élevé de COVID-19 au Québec. La tendance est légèrement à la baisse, mais reste quatre fois plus élevée, à 54 nouveaux cas par 100 000 habitants.

Selon la mise à jour hebdomadaire de ses projections diffusée vendredi, l'INESSS indique que « même si l’augmentation des nouvelles hospitalisations projetées la semaine dernière semble moins marquée, le risque de dépasser les capacités hospitalières dédiées au cours du prochain mois ne peut être exclu » dans les régions hors du Grand Montréal. « En effet, les patients COVID-19 occupent déjà près de la moitié des lits réguliers dédiés, ce qui rend certains établissements plus fragiles à dépasser leurs capacités dédiées. »

L’INESSS souligne que « les fluctuations du taux de transmission dans les différentes régions » hors du Grand Montréal « persistent et génèrent un certain degré d’incertitude dans nos prévisions ». « En particulier, des éclosions dans certains milieux de vie hébergeant des personnes âgées rendent les projections moins stables. »

« Pour l’ensemble du Québec, sur la base des données colligées jusqu’au 22 novembre 2020, les projections suggèrent encore une augmentation des hospitalisations. Celle-ci semble toutefois moins marquée que la tendance observée la semaine dernière », ajoute-t-il.

Dans le cas de Montréal et de ses régions avoisinantes, « en dépit d’une légère augmentation de l’occupation des lits par des patients COVID-19, les analyses ne suggèrent pas de dépassement des capacités hospitalières dédiées pour le prochain mois ».

L’INESSS relève que le nombre de nouveaux cas est en baisse de 12 % par rapport à la semaine précédente (8081 contre 9133). « Toutefois, on observe une augmentation du nombre et de la proportion des personnes plus à risque d’hospitalisation », c’est-à-dire les personnes de 70 ans et plus et celles qui ont un profil à forte comorbidité. « Parmi les nouveaux cas confirmés au cours de la semaine du 16 au 22 novembre 2020, 387 présentent un risque élevé d’hospitalisation, ce qui représente une augmentation de 13 % par rapport à la moyenne des 4 dernières semaines (344) », poursuit-il.

La pandémie en graphiques

Consultez tous nos graphiques interactifs à propos de la COVID-19.

Au Canada

À l’échelle du Canada, 359 055 cas de la COVID-19 et 11 894 décès ont été rapportés depuis l’apparition du virus au pays.

Voici la distribution des cas au pays depuis le début de la pandémie, selon les plus récents bilans provinciaux et territoriaux :

– 138 163 cas au Québec, dont 6984 décès ;

– 111 216 cas en Ontario, dont 3595 décès ;

– 53 105 cas en Alberta, dont 519 décès ;

– 30 884 cas en Colombie-Britannique, dont 395 décès ;

– 15 632 cas au Manitoba, dont 280 décès ;

– 7691 cas en Saskatchewan, dont 44 décès ;

– 1257 cas en Nouvelle-Écosse, dont 65 décès ;

– 477 cas au Nouveau-Brunswick, dont sept décès ;

– 331 cas à Terre-Neuve-et-Labrador, dont quatre décès ;

– 159 cas au Nunavut ;

– 70 cas à l’Île-du-Prince-Édouard ;

– 42 cas au Yukon, dont un décès ;

– 15 cas dans les Territoires du Nord-Ouest ;

À ces bilans provinciaux et territoriaux s’ajoutent les 13 cas, tous guéris, chez les passagers rapatriés du navire de croisière Grand Princess le 10 mars.

— Avec La Presse Canadienne