(Québec) L’Estrie passe officiellement au niveau d’alerte maximale et bascule en zone rouge. La Santé publique a procédé à ce changement en raison de l’évolution de la situation épidémiologique.

Fanny Lévesque Fanny Lévesque
La Presse

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, qui a fait le point sur l'évolution de la pandémie au Québec en direct du Saguenay-Lac-Saint-Jean, affirmait un peu plus tôt lundi que des discussions se poursuivaient au sujet du sort de l'Estrie puisque la situation dans cette région est devenue « préoccupante ».

« Au cours des derniers jours, une hausse importante de nouveaux cas a été observée dans la région de l’Estrie, et un resserrement des mesures est donc nécessaire », a fait valoir le ministre Dubé dans un communiqué publié en fin de journée, lundi.

Les mesures associées au changement de zone seront effectives à compter de 00 h 01, jeudi le 12 novembre. Celles concernant le milieu scolaire et sportif entreront en vigueur dès le 13 novembre.

La zone rouge signifie notamment la fermeture des salles à manger des restaurants et des bars. Les élèves de 3e, 4e et 5e secondaire doivent aussi fréquenter l'école une journée sur deux.

L'Estrie a enregistré lundi 54 nouveaux cas positifs à la COVID-19.