À l’échelle de la province, le bilan s’est alourdi samedi avec 1009 nouveaux cas et 26 décès supplémentaires

Henri Ouellette-Vézina Henri Ouellette-Vézina
La Presse

La situation semble se stabiliser en Gaspésie, mais la Santé publique prévient que le réseau de la santé pourrait devenir surchargé si le nombre d’infections continue d’augmenter. Alors qu’un plateau s’observe depuis quelques semaines, la vigilance demeure toutefois de mise dans la région.

« On a 30 lits de traitement COVID. Pour l’instant, c’est une marge suffisante, étant donné qu’on a une vingtaine de cas par jour et qu’ils ne sont pas tous hospitalisés. Si jamais on atteignait 30 ou 40 cas, probablement qu’on serait dépassés », avoue le directeur de la Santé publique de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, le DYv Bonnier Viger, en entretien avec La Presse.

Depuis le début de la deuxième vague, les employés du réseau de la santé en Gaspésie sont nettement plus touchés, jusqu’à deux fois plus que le printemps dernier. Samedi, une nouvelle éclosion a été rapportée à l’hôpital de Chandler. Certaines ont déjà eu lieu aux centres hospitaliers de Maria et de Gaspé, notamment. Néanmoins, rien n’indique pour le moment que le nombre d’infections devrait augmenter.

Comme tout le monde, je suis préoccupé de voir qu’on n’arrive pas à redescendre la pente. Mais je m’attends à ce que ça se calme progressivement.

Le DYv Bonnier Viger, directeur de la Santé publique de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine

M. Bonnier Viger souligne que la saison de la chasse à l’original pourrait toutefois engendrer des défis supplémentaires. « On a fait beaucoup de sensibilisation, mais il y a encore des gens qui n’ont pas compris [les mesures] », dit-il. Puis, l’arrivée de l’hiver pourrait aussi compliquer les choses. « En milieu fermé, le virus se propage beaucoup plus facilement. Si on n’arrive pas à faire comprendre aux gens qu’ils ne doivent pas recevoir beaucoup de gens, on risque d’avoir des cas qui vont continuer », ajoute le médecin.

  • INFOGRAPHIE LA PRESSE

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est surtout dans la MRC de Bonaventure que la situation est préoccupante. Samedi, on y recensait la moitié des nouvelles infections en Gaspésie. « Il y a de grandes familles se fréquentant beaucoup qui n’ont pas compris que quand ils avaient un petit rhume, ça pouvait être la COVID-19. Les gens se sont promenés avec des symptômes. On a fait des interventions et on a bon espoir que ça diminue », dit M. Bonnier Viger.

Avec 20 nouvelles infections samedi, le cap des 800 cas a officiellement été franchi dans la région. Au cours des quatre derniers jours, on y a enregistré 83 cas déclarés. Elle arrive au second rang pour le nombre de cas par 100 000 habitants.

Une éclosion toujours active à l’hôpital Santa Cabrini

À Montréal, les urgences de l’hôpital Santa Cabrini Ospedale font face depuis vendredi à une éclosion de coronavirus. Samedi, au moins six employés avaient été retirés du travail après avoir reçu un diagnostic de COVID-19, une première pour cet établissement.

Un dépistage massif a été lancé auprès du personnel et des résidants de l’unité, afin de déterminer si d’autres personnes pourraient avoir été infectées. « Ça va se poursuivre jusqu’à lundi. Pour l’instant, il n’y a toujours pas de patients touchés. On prend vraiment toutes les précautions », indique Valérie Lafleur, porte-parole du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal

Le CIUSSS demande à la population d’éviter le secteur autant que possible. En fin de journée samedi, le taux d’occupation des urgences de l’hôpital avait retrouvé un seuil plus acceptable de 82 %, après avoir bondi à près de 120 % vers la fin de la semaine. « Ça démontre que les gens ont bien écouté les consignes », s’est réjouie Mme Lafleur.

Décès en hausse

Au Québec, les autorités ont rapporté samedi 1009 cas de COVID-19 et 26 décès supplémentaires, dont cinq survenus dans les 24 dernières heures. Au total, 6132 Québécois ont succombé à la COVID-19. Le nombre d’infections, lui, s’élève désormais à 99 235.

Les décès ont été répartis dans sept régions différentes. Dans la Capitale-Nationale seulement, on en a rapporté sept. Chaudière-Appalaches totalise cinq morts de plus que la veille. En Montérégie, on signale six nouveaux décès liés au virus, et quatre autres dans les Laurentides. Deux décès sont enfin survenus dans Lanaudière, un autre en Estrie et un dernier en Outaouais.

Alors que la fin du « défi 28 jours » approche, le nombre d’hospitalisations a bondi de neuf. Parmi les 549 patients actuellement hospitalisés, 93 se trouvent aux soins intensifs. C’est une baisse de six par rapport à vendredi. Le nombre de tests de dépistage réalisés est demeuré élevé. En date du 22 octobre, 26 542 tests avaient été réalisés.

Jeudi, François Legault avait laissé entendre que le resserrement des restrictions en zone rouge pourrait se poursuivre. « Les chances sont faibles », avait avoué le premier ministre quant à une réouverture des restaurants et des bars en novembre, en disant néanmoins se donner « jusqu’au début de la semaine prochaine » pour avertir les propriétaires de commerces concernés.

Pendant ce temps, l’Ontario a signalé samedi un sommet quotidien de 978 nouveaux cas de COVID-19. Le bilan de la province s’est alourdi de six décès. Les régions de Toronto et de Peel ont respectivement enregistré 348 et 170 nouveaux cas dans les dernières heures. La région avoisinante de Durham dénombre pour sa part 51 nouveaux cas et la région d’Halton, 21 nouveaux cas.

– Avec Mayssa Ferah, La Presse, et La Presse Canadienne