L’ancien hôpital de l’Hôtel-Dieu de Montréal est à nouveau ouvert et transformé en « site non traditionnel » pour accueillir des patients et aider le réseau de la santé à affronter la deuxième vague de COVID-19. L’établissement avait été utilisé lors de la première vague pour soigner des patients atteints de la maladie.

Ariane Lacoursière Ariane Lacoursière
La Presse

« Dès aujourd’hui, le plus vieil hôpital montréalais accueillera des patients dont l’épisode de soins ou de réadaptation active est terminé, mais qui ne peuvent retourner ou être admis dans leur milieu de vie (CHSLD, résidence pour personne âgée (RPA), ressource intermédiaire (RI)). Si nécessaire, il hébergera également des patients atteints de la COVID-19 et devant être temporairement isolés pour protéger les autres résidents de leur milieu de vie (RPA et RI) », écrit le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) dans un communiqué.

Des employés du CHUM, du CIUSSS Centre-Sud-de l’Île-de-Montréal et du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal iront y travailler. Les trois établissements continueront toutefois leurs activités régulières.

Au printemps, 222 patients avaient été soignés à l’Hôtel-Dieu.