Le Québec a rapporté jeudi 29 décès et 969 nouveaux cas confirmés de COVID-19.

Véronique Lauzon Véronique Lauzon
La Presse

Pierre-André Normandin Pierre-André Normandin
La Presse

Dans son bilan quotidien, le ministère de la Santé évoque 29 nouveaux décès, dont 27 décès au cours de la dernière semaine. La province franchit le cap des 6000 morts, avec un total qui s’élève à 6005.

Québec enregistre également 969 nouveaux cas, alors que le nombre d’hospitalisations augmente de 5 par rapport à la veille, avec un cumul de 493. Parmi celles-ci, 83 personnes sont aux soins intensifs, ce qui représente une augmentation de 3 par rapport à la veille.

C’est en Montérégie où le bilan est le plus lourd, 9 des 29 nouveaux décès y étant survenus. La région a également rapporté 141 nouveaux cas confirmés jeudi.

Sept décès sont également survenus à Québec et trois dans Chaudière-Appalaches. Reste que le nombre de nouveaux cas continue à diminuer dans ces secteurs. Ainsi, la Capitale-Nationale a rapporté 93 cas supplémentaires et sa voisine, 79.

Sur l’île de Montréal, trois décès s’ajoutent au bilan, qui s’élève désormais à 3501 depuis le début de la pandémie. Après une légère diminution, les cas sont stables dernièrement. Jeudi, 296 nouveaux cas se sont ajoutés sur l’île.

Récemment ajoutée en zone rouge, la Mauricie-Centre-du-Québec voit son nombre de nouveaux cas continuer à augmenter. On y rapporte ainsi 77 cas supplémentaires. Aucun décès n’est survenu ces dernier jours.

La diffusion du bilan quotidien a encore entrainé une certaine confusion jeudi sur le bilan réel de la pandémie au Québec. Le communiqué du ministère de la Santé évoque 30 nouveaux décès, mais précise que deux décès auparavant attribués à la COVID-19 ont été retranchés. Or, le bilan total de 6005 décès depuis le début de la crise sanitaire est supérieur de 29 au bilan de 5976 diffusé la veille.

Comment expliquer cet écart? Mercredi, l’Institut national de la santé publique évoquait un total de 5977 décès et précisait avoir inclus un décès en attente de validation. Il semble ainsi que le ministère de la Santé a aujourd’hui intégré ce décès à son bilan total.