Les consignes sanitaires en zone rouge seront resserrées dans les écoles et le milieu du sport lundi, alors que pour la troisième journée de suite, le bilan quotidien de cas confirmés de COVID-19 au Québec a dépassé le seuil de 1000. De plus, trois municipalités de la Gaspésie passeront au palier d’alerte maximale à minuit ce soir.

Publié le 5 oct. 2020
Tommy Chouinard
Tommy Chouinard La Presse
Audrey Ruel-Manseau
Audrey Ruel-Manseau La Presse

Signe que la situation préoccupe au plus haut point le gouvernement, deux conférences de presse se tiendront lundi. Le premier ministre François Legault avait prévenu vendredi que de nouvelles règles plus contraignantes seraient annoncées afin de réduire la progression du virus.

À 13 h, les ministres Jean-François Roberge, Danielle McCann et Isabelle Charest annonceront un renforcement des mesures sanitaires en zone rouge pour les réseaux de l’éducation et de l’enseignement supérieur ainsi que pour le milieu sportif. Québec compte agir pour contrer le principal facteur de transmission de la COVID-19 en milieu scolaire, selon le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda : les rassemblements dans les cours d’école. François Legault a ouvert la porte vendredi à l’idée d’obliger le port du masque « partout à l’école ». Des échanges ont eu lieu sur le sujet entre la Santé publique et le gouvernement.

Une source a également indiqué que des pourparlers au sein du gouvernement ont eu lieu au sujet du modèle développé par certaines écoles secondaires comme la polyvalente Nicolas-Gatineau, où les élèves de la 4e et de la 5e secondaire ont des cours en classe en avant-midi puis rentrent à la maison sur l’heure du dîner. Les élèves font des travaux à la maison en après-midi et ont du soutien pédagogique à distance. Un tel horaire limite les rassemblements à l’extérieur de l’école.

Les mesures qui seront annoncées varieraient d’un niveau scolaire à l’autre. Des universités ont déjà annoncé au cours des derniers jours que la prochaine session se fera à distance. Le gouvernement devrait par ailleurs annuler toutes les parties de sports collectifs dans les zones rouges pour un mois. On ignore pour le moment si les entraînements seront maintenus.

La COVID-19 gagne du terrain en milieu scolaire et est entrée dans une école sur quatre depuis la rentrée.

Une centaine d’écoles sont considérées comme des foyers d’éclosion, alors que 636 écoles (21 %) ont au moins un cas actif de COVID-19 en ce moment.

Depuis le début de l’année scolaire, 785 écoles ont eu au moins un cas actif (26 %). Le coronavirus a infecté un total de 1716 élèves et 425 membres du personnel jusqu’ici, toujours selon les plus récents chiffres du ministère de l’Éducation en date du 1er octobre. Ce jour-là, on comptabilisait 674 classes fermées.

À 17 h, François Legault rencontrera à son tour les médias, accompagné du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, du ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, Éric Caire, et du DArruda. On peut s’attendre à ce que le gouvernement donne les détails sur le feu vert qu’il a donné au déploiement de l’application de notification du fédéral Alerte COVID – la semaine dernière, Christian Dubé avait promis une annonce en ce sens bientôt.

De passage sur le plateau de l’émission Tout le monde en parle, dimanche soir, la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a déclaré que les mesures dissuasives mises en place la semaine dernière semblaient avoir l’effet escompté.

« Le bilan de la fin de semaine est très encourageant. Il y a eu certains signalements et des visites des policiers, mais les gens avaient parfois une méconnaissance et se sont tout de suite conformés. Il y a eu quelques constats d’infraction, mais surtout énormément de rappels des consignes », a-t-elle résumé, rappelant à la population de « toujours avoir à l’idée le gros bon sens ».

La zone rouge s’élargit

Maria, Carleton-sur-Mer et Nouvelle passeront à la zone rouge, alors qu’« une augmentation inquiétante des cas » est enregistrée depuis quelques jours dans la MRC d’Avignon. Les mesures s’appliquant au niveau d’alerte maximale seront en vigueur à compter de 23 h 59 lundi, et le resteront jusqu’à nouvel ordre, a annoncé le ministère de la Santé et des Services sociaux dimanche.

Au cours des derniers jours, on note une augmentation inquiétante des cas confirmés dans certains secteurs de la Gaspésie. Voilà pourquoi nous faisons passer les municipalités de Maria, Carleton-sur-Mer et Nouvelle au palier rouge.

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux, dans un communiqué transmis dimanche

« Il faut absolument ralentir la transmission. Je réitère que chaque personne doit faire des efforts pour limiter ses contacts. C’est essentiel pour casser cette deuxième vague », a ajouté M. Dubé.

Ces trois municipalités de la Baie-des-Chaleurs dénombraient, vendredi, 122 des 154 cas actifs de COVID-19 en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, soit un taux équivalant à 1500 cas par 100 000 habitants. En guise de comparaison, le taux d’infection à Ahuntsic–Montréal-Nord, le plus élevé de la métropole, s’élevait à pareille date à 168 cas actifs par 100 000 habitants, évoquait La Presse vendredi dernier.

Dans la Baie-des-Chaleurs, le virus circule autant dans la communauté que dans les milieux de vie. Des éclosions ont notamment eu lieu dans un bingo et un café, auprès d’une clientèle de plus de 70 ans. Une résidence pour personnes âgées et un CHSLD ont aussi été touchés.

Les résidants de Maria, Carleton-sur-Mer et Nouvelle devront à leur tour se plier aux mesures sanitaires des zones rouges.

Plus d’un millier de nouveaux cas

Dimanche, le nombre de nouvelles personnes infectées à la COVID-19 a dépassé la barre du millier au Québec pour la troisième journée d’affilée, avec 1079 nouveaux cas, selon les données dévoilées par le ministère de la Santé. Douze décès se sont aussi ajoutés au bilan, maintenant établi à 5878 depuis le début de la pandémie. Notons qu’un décès a été retiré du bilan officiel, à la suite de la conclusion d’une enquête qui a démontré qu’il n’était pas attribuable à la COVID-19.

Si la région de Montréal est celle qui a ajouté le plus de nouveaux cas dans les 24 dernières heures (+ 344), ce nombre est toutefois moins élevé que celui de vendredi, qui atteignait 411 nouveaux cas. Le nombre de nouveaux cas a encore augmenté dans la Capitale-Nationale : 193 cas, soit 40 cas de plus que vendredi.

En entrevue à l’émission Tout le monde en parle, dimanche soir, le maire de Québec, Régis Labeaume, est revenu sur la décision de la Ville de Québec de retirer ses placements publicitaires des ondes de CHOI Radio X.

« C’est une station privée. Leur produit est devenu toxique, contre la science. Ils peuvent faire ce qu’ils veulent, mais nous, la Ville de Québec, on n’embarque pas », a dit le maire. « Les gens deviennent fatigués. Donc d’avoir un message positif comme ‟ce n’est pas dangereux”, ‟le masque, ça ne change rien”, malheureusement, tu reçois ça et ça fait quasiment du bien. Et c’est là que ça devient dangereux. Et c’est pour ça qu’on s’est retirés », a-t-il ajouté.

La cadence du nombre de nouveaux cas enregistrés est également en hausse en Montérégie, dans les Laurentides et en Outaouais, alors que le rythme tend à la baisse dans les régions de la Mauricie, de Chaudière-Appalaches et de l’Estrie.

Au Canada

Ailleurs au pays, le ministère ontarien de la Santé a ajouté 566 cas et 7 décès à son bilan. Environ 200 de ces nouveaux cas ont été relevés dans la région de Toronto ; 169 personnes sont hospitalisées en raison de la maladie dans cette province.

Le Nouveau-Brunswick (201 cas confirmés en date de samedi) a annoncé que les agents qui surveillaient l’état de santé des voyageurs qui franchissent ses frontières en provenance de l’Île-du-Prince-Édouard et de la Nouvelle-Écosse seront redéployés ailleurs à partir de jeudi. Les agents seront notamment envoyés à la frontière québécoise et à la frontière américaine, ont annoncé les autorités.

– Avec Judith Lachapelle et Gabriel Béland, La Presse