Alors que trois régions passeront mercredi soir en « zone rouge », les autorités de santé publique du Québec rapportent mercredi 838 nouveaux cas confirmés de COVID-19 ainsi qu’un décès supplémentaire. Pendant ce temps, le nombre d’hospitalisations, lui, continue également d’augmenter.

Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

Ces nouvelles données portent à 74 288 le nombre total de personnes infectées depuis le début de la pandémie dans la province. Si aucun décès n’est survenu dans les 24 dernières heures, une personne est morte des suites du coronavirus entre le 23 et le 28 septembre dernier, indique le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). C’est donc dire que le bilan total atteint maintenant 5834 décès.

Par ailleurs, le nombre de patients hospitalisés au Québec grimpe de 15 par rapport à la veille, pour un total de 262. De ce nombre, 43 patients se trouvent dorénavant aux soins intensifs, soit une hausse de deux cas en une journée. Mardi, on avait rapporté un bond significatif de 35 nouvelles hospitalisations.

Quelque 25 298 prélèvements ont été réalisés le 28 septembre. La Santé publique rapporte que 1 456 279 cas se sont jusqu’ici révélés négatifs.

Forte hausse à Montréal

La situation épidémiologique préoccupante se poursuit dans la région de Montréal, qui recense à elle seule 318 nouveaux cas de COVID-19, soit plus de 35 % du bilan quotidien. Dans les deux derniers jours, la métropole avait enregistré 245 et 234 cas confirmés; on y a rapporté 33 736 infections depuis le début de la crise. Quelque 78 nouvelles infections ont aussi été détectées à Laval.

À Québec, la vigilance demeure également de mise, alors que 134 cas ont été rapportés mercredi. Il s'agit d'une légère baisse par rapport à la veille (169 cas), mais d'une hausse quand on se compare avec lundi dernier, où on parlait plutôt de 125 cas.

Par ailleurs, la Montérégie rapporte 97 nouvelles infections. Hier, la région en avait recensé 121, une hausse marquée par rapport au début de la semaine. Le nombre de cas bondit également en Chaudière-Appalaches, passant de 25 à 57 nouveaux cas en 24 heures.

Limitez vos contacts, réitère Dubé

Alors que le Grand Montréal, la Capitale-Nationale et la région de Chaudière-Appalaches passeront mercredi à minuit en « zone rouge », le ministre de la Santé, Christian Dubé, s'est inquiété mercredi que les cas continuent d'augmenter « dans plusieurs régions », notamment celles qui passeront au rouge.

On y fermera notamment les bars, les salles à manger, les cinémas, les salles de spectacle et plusieurs autres lieux de rassemblement, en plus d’interdire l’accueil de visiteurs au sein d’un même ménage. « C’est en limitant nos contacts qu’on pourra freiner cette hausse », a répété M. Dubé.

Toute la province est en effet appelée à suspendre sa vie sociale durant 28 jours pour lutter contre la hausse du nombre de cas. La crainte avouée du gouvernement du Québec est que les hospitalisations et les décès repartent à la hausse, comme au printemps dernier.

Mardi, le premier ministre François Legault avait lancé un appel aux jeunes de moins de 30 ans pour limiter la transmission. « En ce moment, c’est presque la moitié des nouveaux cas. Ça veut dire que la contagion passe beaucoup par vous. Oui, vous êtes moins à risque que les plus vieux. Mais vous pouvez quand même tomber très malades et vous ramasser avec des séquelles pour le reste de votre vie », a-t-il martelé.

MM. Dubé et Legault doivent faire le point sur la situation mercredi, à 17 h, en compagnie du directeur national de la santé publique, le Dr Horacio Arruda