Une éclosion de COVID-19 à l’école primaire Sans-Frontière, située à Québec, entraîne sa fermeture pour une durée de deux semaines. La Santé publique de la Capitale-Nationale a détecté 25 cas positifs au sein de l’établissement à la suite d’un dépistage massif.

Audrey Ruel-Manseau Audrey Ruel-Manseau
La Presse

Le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge a lui-même annoncé la fermeture temporaire de l’établissement sur sa page Twitter, dimanche soir.

« Nous avons été informés qu’à la suite du dépistage massif effectué à l’école Sans-Frontière, 25 cas positifs ont été détectés par la Santé publique de la Capitale-Nationale, dont 20 élèves et 5 membres du personnel. Par mesure de sécurité, la Santé publique a pris la décision de fermer l’établissement scolaire, et ce, jusqu’au 2 octobre prochain », a-t-il gazouillé, en soirée.

L’établissement, qui accueille 305 élèves, devra passer à l’enseignement à distance durant cette période.

« Nous sommes en lien avec le CSS de la Capitale pour s’assurer que les apprentissages puissent se poursuivre rapidement et aussi pour connaître les facteurs ayant mené à cette éclosion et les mesures à prendre pour éviter que celle-ci ne se reproduise de nouveau », a indiqué le ministre Roberge, ajoutant dans un message subséquent que les « écoles demeurent des endroits sécuritaires » et qu’il faut « toutefois redoubler de vigilance pour freiner la progression du virus ».

Selon les données les plus à jour du gouvernement du Québec, en date du 17 septembre, 41 établissements scolaires de la région de la Capitale-Nationale comptaient des cas positifs rapportés avec diagnostics.