(Ottawa) Un trio de ministres fédéraux avertit les chercheurs dont l’objet d’étude est lié à la COVID-19 de prendre des précautions supplémentaires pour protéger leurs travaux des voleurs et des vandales.

La Presse Canadienne

La déclaration dévoilée lundi indique que le gouvernement fédéral est préoccupé par des « acteurs hostiles » ciblant la recherche liée à la pandémie au pays et exhorte les scientifiques du gouvernement, les universitaires et les chercheurs du secteur privé à vérifier deux ou trois fois plutôt qu’une leurs mesures de sécurité.

Signée par le ministre de l’Industrie Navdeep Bains, la ministre de la Santé Patty Hajdu et le ministre de la Sécurité publique Bill Blair, la déclaration recommande de solides protocoles de cybersécurité et de sécurité physique.

On ignore ce qui a déclenché cette nouvelle alerte, des mois après que les agences de renseignement du Canada eurent averti pour la première fois que des pirates informatiques soutenus par des États ou des gouvernements ciblaient la recherche sur la COVID-19.

À la mi-juillet, les services de sécurité canadiens, britanniques et américains ont dit qu’ils croyaient que des pirates informatiques travaillant pour l’agence de renseignement russe tentaient de voler des éléments de recherche sur les vaccins.

La déclaration de lundi met en garde contre les menaces que font peser l’espionnage et l’ingérence étrangère sur la propriété intellectuelle et les intérêts commerciaux ainsi que sur la compétitivité économique à long terme.