(Montréal) La tendance à la hausse se poursuit alors qu’on recense 279 nouveaux cas de COVID-19 à travers la province. Un décès lié au virus est survenu au cours des dernières 24 heures, selon les informations diffusées dimanche.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

Le nombre de cas confirmés demeure supérieur à la moyenne de 20 cas par million d’habitants pour une 11e journée d’affilée.

Un décès est survenu dans les 24 dernières heures, mais le total demeure à 5780 décès en raison du retrait d’un décès pour lequel l’enquête a démontré qu’il n’était pas attribuable à la COVID-19.

Les cas signalés dimanche sont répartis un peu partout dans la province. À Montréal, 57 cas s’ajoutaient au bilan. On signalait 38 nouveaux cas en Montérégie et 26 dans les Laurentides, une forte augmentation. À Laval, on parle de 27 cas supplémentaires.

La hausse des cas se fait sentir dans la Capitale-Nationale, avec 42 nouvelles personnes ayant contracté le virus.

« On observe des [hausses] importantes presque partout au Québec. La situation est sous contrôle, mais préoccupante, j’invite tous les Québécois à respecter les règles », a signalé le ministre de la Santé, Christian Dubé sur son compte Twitter, peu après la mise à jour de dimanche.

Les hospitalisations sont en baisse de 1, alors que 124 patients atteints de la COVID-19 se trouvent en centres hospitaliers. Parmi ceux-ci, 19 sont aux soins intensifs, une augmentation de 3.

Alors que Québec tente d’éviter une deuxième vague, on rapportait samedi 244 nouveaux cas, soit le plus haut bilan quotidien depuis trois mois.

Les prélèvements réalisés le 11 septembre s’élèvent à 21 132, pour un total de 1 890 708. Le 9 septembre dernier, on dénombrait 26 252 prélèvements, un record.

Durant l’été, on pouvait observer « deux-trois éclosions par jour » du virus dans divers milieux, alors qu’à l’heure actuelle « on est à 10-15 éclosions par jour », a calculé le ministre Dubé vendredi dernier.

Depuis le début de la pandémie, 64 986 Québécois ont contracté la COVID-19.

Le premier ministre François Legault avait souligné jeudi avoir constaté un « relâchement général » dans la population par rapport aux mesures sanitaires.

Samedi, 10 000 manifestants — plusieurs sans couvre-visage — ont sillonné les rues de Montréal. La grande majorité de ceux qui ont pris part à la marche s’opposait au port du masque, malgré les nombreux rappels du gouvernement.

Québec a d’ailleurs annoncé vendredi vouloir serrer la vis. Les récalcitrants qui refuseront de porter le masque dans les lieux publics fermés pourraient écoper d’une amende minimale de 400 $ depuis samedi.