(Québec) Le maire de Québec urge ses concitoyens à « débarquer de la liste jaune » et les appelle à se ressaisir pour freiner la progression de la COVID-19 dans la capitale.

Gabriel Béland
Gabriel Béland La Presse

« On ne peut pas être trop fiers de nous autres ! On était les champions de la précaution au Québec, on est passés à travers le confinement de façon extraordinaire. On a été exemplaires », lance Régis Labeaume dans une vidéo qu’il a publiée sur les réseaux sociaux.

« Et tout d’un coup on relâche et ça fait en sorte qu’on est à Québec dans les quatre régions où il y a de l’inquiétude, on est dans l’alerte jaune. »

Le gouvernement a dévoilé un nouveau code de couleurs pour classer les régions selon la progression de la pandémie. Mardi, elles étaient toutes « vertes » (sous vigilance), sauf la Capitale-Nationale, l’Outaouais, Laval et l’Estrie. Ces quatre régions étaient en jaune (préalerte).

Lors de la première vague, la Capitale-Nationale avait enregistré beaucoup moins de cas que Montréal, Laval, la Montérégie ou l’Estrie, toute proportion gardée. Mais depuis quelques jours, la région figure parfois en tête de liste au moment de dénombrer les nouveaux cas quotidiens.

La Direction de santé publique du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale‐Nationale a dénombré 39 nouveaux cas dans les dernières 24 h. Il n’y a aucun nouveau décès.

« Souvenez-vous avant on disait “Montréal ce n’est pas pareil, nous autres nos affaires vont bien”. Mais là Montréal n’est même pas dans les quatre lieux où il y a de l’inquiétude », a réagi Régis Labeaume.

« Ce qu’on veut c’est débarquer de la liste jaune », a ajouté le maire de Québec. Il a invité ses citoyens à prendre la pandémie au sérieux. « On est vigilants, on se lave les mains, on respecte la distanciation, on porte un masque. Ça ne veut pas dire de ne plus sortir. Si on se met à ne plus sortir il y en a qui vont souffrir, comme les commerces et les restaurants. »

« Félicitations » au karaoké

La situation s’est rapidement dégradée à Québec. La région de la Capitale-Nationale pouvait se targuer la semaine dernière d’être venue à bout de toutes les éclosions dans les lieux d’hébergement.

Mais en l’espace de quelques jours, des éclosions sont apparues dans quatre résidences pour aînés. La plus importante se trouve à la résidence Place Alexandra, avec 27 infections confirmées.

La Santé publique a par ailleurs indiqué mercredi que l’éclosion à la microbrasserie La Souche totalisait désormais 12 cas.

Mais la plus importante reste celle au bar Le Kirouac. La funeste soirée karaoké du 23 août a fait 68 cas confirmés selon le CIUSSS.

Le maire Labeaume a d’ailleurs adressé des remerciements sarcastiques à la direction de l’établissement.

« En passant je voudrais féliciter les organisateurs du karaoké […] Évidemment personne n’aurait pensé qu’un micro pouvait charrier un virus… J’y aurais pensé moi, me semble. Et puis chanter c’est fantastique, on se crache dans la figure mutuellement », a lancé le maire de Québec, visiblement irrité.

« Si un jour tous les bars ferment, j’espère que vous allez vous en souvenir. »