La COVID-19 a pesé lourd sur la charge des infirmières, particulièrement au Québec. Selon une étude de Statistique Canada publiée aujourd’hui sur les heures supplémentaires, c’est ici qu’elles ont mangé le plus gros coup : la moyenne des heures supplémentaires du personnel infirmier québécois est passée de 6,2 heures en mai 2019 à 16,9 heures en mai 2020.

Louise Leduc Louise Leduc
La Presse

Statistique Canada souligne que le nombre d’heures supplémentaires par semaine a augmenté au Québec en Ontario en avril et en mai, alors que ce n’est pas le cas dans le reste du Canada.

En Ontario, la moyenne des heures supplémentaires travaillées en mai par le personnel infirmier est passée de 4,7 heures en mai 2019 à 9,8 heures en mai 2020.

De façon générale, au Canada, chez les membres du personnel infirmier qui ont fait des heures supplémentaires, le nombre moyen de ces heures supplémentaires hebdomadaires a doublé en mai 2020 par rapport à mai 2019 parmi les personnes âgées de 35 à 54 ans.

Le nombre d’heures supplémentaires a également doublé au cours de la même période (de 4,3 heures à 8,3 heures) parmi les personnes âgées de 55 ans et plus. « Cela peut rendre compte du recours à des membres du personnel infirmier plus expérimentés pour gérer les nouveaux cas complexes liés à la COVID-19 ou à une stratégie visant à réintégrer les infirmiers retraités pour répondre à la demande », avance-t-on dans l’étude de Statistique Canada.