Même si la province vit présentement une « certaine accalmie » et que le nombre de cas de COVID-19 n’augmente pas significativement, Québec invite les citoyens qui reviennent de vacances, notamment les campeurs qui pourraient s’être retrouvés dans des rassemblements de plus de 10 personnes, à se faire tester.

Ariane Lacoursière Ariane Lacoursière
La Presse

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a insisté lundi après-midi en conférence de presse sur « l’importance du dépistage volontaire ».

« Si vous avez le moindre doute […] allez vous faire tester », a dit M. Dubé. Que ce soit de façon involontaire ou non, quiconque s’est retrouvé notamment dans des rassemblements de plus de dix personnes devrait aller se faire tester, selon M. Dubé.

Le dépistage « est l’une des armes les plus puissantes de lutte contre le virus », soutient le ministre. Ce dernier invite aussi les parents d’enfants à « être vigilants » et au moindre signe, d’aller se faire tester ainsi que leurs enfants.

Le ministre Dubé rappelle que les fêtes privées, qu’elles se déroulent à l’intérieur ou non, doivent encore se limiter à 10 personnes. « Le virus est encore très présent chez les jeunes adultes », dit-il.

Dans les auditoriums, comme les salles de spectacles et les cinémas, le nombre maximum de personnes pouvant être présentes en même temps passe de 50 à 250. Mais les règles de distanciation devront continuer de s’appliquer, a rappelé M. Dubé.

Ce dernier estime que le fait que le nombre de cas n’augmente que très peu ces derniers jours au Québec est une « bonne nouvelle ». Lundi, 123 nouveaux cas se sont ajoutés au bilan quotidien de COVID-19. Les détails sur ces cas ne sont toutefois pas disponibles depuis une semaine, car Québec effectue des modifications dans ses systèmes informatiques. Mais selon le DArruda, les éclosions sont surtout constatées dans des camps de jour, et à la suite de rassemblements privés de plus de 10 personnes. Les rares décès enregistrés concernent des personnes âgées, selon le DArruda.

Le ministre Dubé reconnaît que « beaucoup de questions » circulent actuellement en lien avec le retour en classe. M. Dubé affirme que le plan actuel de retour à l’école, établi en juin, « doit être actualisé ». Le tout sera fait la semaine prochaine, affirme-t-il.

Le DArruda dit avoir agi en « roi Lion »

La semaine dernière, le DHoracio Arruda a porté plainte à la police après que son adresse personnelle eu été diffusée sur l’internet. « Je ne pense pas que c’est d’intérêt public que savoir où je reste », a dit le DArruda. Ce dernier explique avoir porté plainte « pour la sécurité de ma (sa) famille ». « Qu’on s’attaque à moi, ça va, mais qu’on s’attaque à ma famille… C’est un réflexe de roi Lion ».