(Québec) Le nombre maximal de personnes permis dans les lieux publics lors d’événements intérieurs et extérieurs passera de 50 à 250 personnes, à compter du lundi 3 août, a annoncé le gouvernement du Québec jeudi.

Ariane Krol Ariane Krol
La Presse

Cette décision a été prise « sur recommandation des autorités de la santé publique », a précisé Québec dans un communiqué.

« Cette nouvelle règle s’applique aux lieux publics et non aux rassemblements intérieurs et extérieurs d’une résidence privée ou d’un chalet », souligne le communiqué. La limite pour ces rassemblements privés demeure de 10 personnes.

Les événements publics accueillant jusqu’à 250 personnes devront aussi respecter les consignes de santé publique établies, « particulièrement celle de la distanciation physique », rappelle Québec.

À l’intérieur

Plusieurs catégories de lieux et d’événements intérieurs pourront bénéficier de ce nouveau plafond de 250 personnes. Parmi ceux-ci, les salles de spectacle, les théâtres et les cinémas, ainsi que les productions, tournages ou captations de spectacle auxquels assiste le public. Les entraînements et événements sportifs amateurs, les lieux de culte, les salles d’audience, les salles louées (incluant les salles communautaires) sont aussi visées.

Les participants debout devront maintenir une distance de 2 mètres entre eux,« dans la mesure du possible », indique Québec. Les participants assis qui ne proviennent pas d’un même ménage devront se trouver à une distance de 1,5 mètre. Et les personnes de plus de 12 ans devront porter le masque ou le couvre-visage lorsqu’elles se déplacent.

À l’extérieur

Les participants devront continuer à garder une distance de 2 mètres entre eux et, lorsque ce n’est pas possible, porter un masque ou un couvre-visage lorsqu’ils ont plus de 12 ans.

Les festivals et les grands événements demeurent cependant interdits jusqu’au 31 août.

Culture, sport et santé

Cette annonce vise à permettre à la population de s’approprier les lieux culturels et à assister aux entraînements et événements sportifs amateurs intérieurs en plus grand nombre, ont indiqué la ministre de la Culture, Nathalie Roy, et la ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest.

L’expérience des dernières semaines, avec une limite de 50 personnes, a permis de constater que les exploitants « font preuve de diligence », a mentionné le conseiller médical stratégique à la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux, Richard Massé. « La collaboration de tous, notamment par l’application de la distanciation physique, le lavage des mains et le port du masque ou du couvre-visage lorsque cela est indiqué, est essentielle afin d’assurer le succès de cette nouvelle étape », a souligné le Dr Massé.