(Montréal) Le ministère de la Santé et des Services sociaux a annoncé mercredi soir des améliorations pour « augmenter de façon considérable » la capacité d’accueil des cliniques de dépistage sans rendez-vous sur l’ensemble du territoire de Montréal.

La Presse canadienne

Dès ce jeudi, il sera possible de procéder à plus de 1000 tests de dépistage additionnels dans différentes cliniques de dépistage sans rendez-vous de la région de Montréal, ouvertes majoritairement 7 jours sur 7, peut-on lire dans le communiqué.

« Cette capacité supplémentaire est rendue possible grâce à l’implantation de deux nouveaux sites de dépistage, soit la clinique d’Outremont et le site mobile Louvain, de même qu’à la prolongation des heures d’ouverture d’autres cliniques déjà en activité », est-il indiqué.

De passage à Rivière-du-Loup plus tôt dans la journée, le premier ministre du Québec François Legault avait déploré les délais d’attente à Montréal pour le dépistage, tout en assurant que la Santé publique allait corriger le tir.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, avait aussi déploré que des gens aient dû faire la file pendant quatre à cinq heures à l’extérieur pour avoir accès au test de dépistage. Ces personnes répondaient à l’appel de la Santé publique qui exhortait la clientèle des bars de la métropole à se faire dépister en raison de la propagation du virus dans certains établissements.

L’offre de service sera donc bonifiée graduellement pour s’assurer de répondre à la demande, selon le ministère de la Santé.

Du personnel supplémentaire provenant de différentes installations a été mobilisé et prêtera main-forte aux équipes en place.

« Un plan est également en cours d’élaboration afin de pouvoir augmenter la capacité d’accueil des cliniques de dépistage dans les différentes régions du Québec, si la situation le requiert », ajoute le communiqué.