(Toronto) Les jeunes Canadiens et les membres de certaines collectivités comme les Noirs, les Autochtones ou les personnes de couleur, sont les plus durement touchés par la pandémie de COVID-19 sur le plan de leurs finances, selon les résultats d’un nouveau sondage.

La Presse canadienne

L’enquête commanditée par la Banque TD a révélé que 66 % des Canadiens interrogés qui avaient entre 18 et 34 ans ont connu ou s’attendent à connaître du chômage ou une réduction de leurs heures de travail en raison de la COVID-19, comparativement à 38 % des Canadiens âgés de 55 ans et plus.

Environ 70 % des Philippins, 65 % des Sud-Asiatiques et 64 % des Noirs s’attendent à être confrontés au chômage ou à une baisse de revenu dans les trois prochains mois en raison de la COVID-19, comparativement à 53 % de la population générale interrogée.

Près de 30 % des Canadiens handicapés s’attendent à payer leur loyer ou leur hypothèque en retard en raison de la pandémie, tandis que seulement 20 % de la population générale s’attend à être dans la même situation.

Près de 30 % des Autochtones s’attendent à devoir emprunter de l’argent pour leurs dépenses essentielles, contre près de 20 % de la population générale interrogée.

Le sondage a été effectué en ligne entre le 20 avril et le 6 mai auprès de 936 Canadiens, dont 38 % se sont identifiés comme financièrement vulnérables, contre 15 % en novembre 2019.