Les rassemblements de 50 personnes maximum dans les lieux publics intérieurs seront autorisés dès le 22 juin prochain.

Véronique Lauzon Véronique Lauzon
La Presse

En point de presse lundi matin, le directeur national de santé publique, DHoracio Arruda, a cité en exemple les locaux de classe, les salles de spectacle et de cinéma. Une distance de 1,5 mètre – non plus de 2 mètres – devra être respectée.

« Il faut que ce soit des lieux où les personnes seront assises et qu’elles ne parlent pas entre elles », a précisé DArruda.

Le masque est fortement recommandé. Ces rassemblements ne peuvent être dans des lieux privés comme une résidence. De plus, les bars ne peuvent toujours pas rouvrir, puisque « c’est quand on parle qu’on émet des gouttelettes », a expliqué le conseiller médical stratégique à la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), DRichard Massé.

Est-ce que ces nouvelles mesures ont « zéro risque » ? « Non. Mais il faut doser le risque. Et il faut vivre aussi », a ajouté M. Massé.

Pour les enfants de 16 ans et moins, la distanciation recommandée est maintenant de 1 mètre. À l’école ou prochainement dans les camps de jour, par exemple, les enfants devront ainsi garder un mètre de distance entre eux. Par contre, avec les adultes, dont leurs enseignants, ils devront continuer de garder une distance de deux mètres.