Québec ouvre mardi les inscriptions de sa formation express de trois mois pour recruter 10 000 nouveaux préposés aux bénéficiaires. D’une durée de 375 heures, le programme offrira une « qualification provisoire » de deux ans au nouveau préposé qui sera ensuite encouragé à finaliser son diplôme d’études professionnelles (DEP).

Fanny Lévesque Fanny Lévesque
La Presse

La nouvelle formation devra être déployée dès le 15 juin prochain dans toutes les régions du Québec et prendra la forme d’une Attestation d’études professionnelles (AEP), a pu apprendre La Presse.

Québec a comme but d’attirer des « aides de service » actuellement en poste dans les établissements, la clientèle prestataire d’aide de dernier recours, des gens en réorientation de carrière ainsi que toutes les personnes qui souhaitent prêter main-forte au réseau de la santé durement affecté par la pandémie de la COVID-19 et en cruel manque de main-d’œuvre.

Le gouvernement Legault ne lésine d’ailleurs pas sur les moyens pour séduire de nouvelles recrues, en pleine urgence sanitaire, alors que la formation sera rémunérée 21 $ l’heure, a-t-il annoncé la semaine dernière. On offre également un emploi à la clé au salaire de 26 $ l’heure, 49 000 $ par année, avec fonds de pension.

« Je pense que c’est une offre intéressante », a affirmé à plusieurs reprises le premier ministre François Legault, qui ne rate pas une occasion de mousser sa campagne de recrutement qui doit être lancée de façon imminente.

Selon nos informations, l’AEP sera élaboré à partir du programme actuel d’Assistance à la personne en établissement et à domicile, d’une durée normale de 870 heures. Le cours accéléré sera plutôt de 375 heures, partagées entre le terrain et les bancs d’école. Un partenariat doit être établi dans chaque région entre le centre de formation professionnelle et le CISSS ou CIUSSS régional.

L’un des scénarios à l’étude serait d’offrir 120 heures de formation théorique et 255 heures en milieu de travail, sous la supervision du ministère de la Santé et des Services sociaux. La formation sera axée sur la prévention des infections et la contamination, l’approche relationnelle et les soins d’assistance à la personne.

Vers un DEP

Québec tiendrait par ailleurs à ce que l’AEP soit un pas vers l’obtention du DEP en bonne et due forme. Des incitatifs seront mis en place en ce sens. On encouragera notamment les candidats à compléter leur formation en favorisant l’alternance travail-études et en reconnaissant les compétences acquises pendant l’AEP.

Les nouveaux travailleurs disposeront ainsi d’une qualification provisoire de deux ans pour leur permettre de compléter leur DEP.

Vendredi, une page complète d’information au sujet des inscriptions à venir a été mise en ligne sur le site web du gouvernement, mais a été modifiée depuis. Les détails dévoilés à ce moment n’étaient pas encore finaux, nous a-t-on indiqué lundi.

On y parlait entre autres d’une formation de 375 heures, cinq jours par semaine, pendant trois mois. Il était aussi indiqué qu’un étudiant devrait fournir un certificat de bonne conduite attestant n’avoir aucun antécédent judiciaire en lien avec le travail effectué.