Le CHSLD Vigi Mont-Royal, l’un des établissements les plus durement frappés par la pandémie, est visé par une demande d’action collective. La fille d’une résidante morte de la COVID-19 réclame aux propriétaires des dizaines de milliers de dollars pour tous les résidants ainsi que 1 million de dollars en dommages punitifs.

Louis-Samuel Perron Louis-Samuel Perron
La Presse

Des dizaines et des dizaines de morts et d’innombrables cas. Ce CSHLD privé de Mont-Royal a été submergé par le coronavirus ces dernières semaines, au point où la totalité des résidants et des travailleurs a fini par être infectée par la COVID-19, rapportait La Presse dans sa grande enquête publiée en fin de semaine.

Evangelina Morfonios, fille d’Olga Sarlis, une femme de 91 ans morte le 28 avril dernier en raison du coronavirus, demande maintenant réparation pour le comportement « négligent » et « fautif » du propriétaire Vigi Santé Ltée. La nonagénaire a contracté la COVID-19 lorsqu’elle résidait dans cet établissement. Elle souffrait alors de démence, mais était autrement en santé.

Mme Morfonios est la représentante de la demande d’action collective déposée la semaine dernière par le cabinet Ménard, Martin, avocats.

La requête fait état de l’augmentation « dramatique » du nombre de cas de COVID-19 et de la « grave » pénurie de personnel qui a sévi au CHSLD Vigi Mont-Royal pendant la crise. Les militaires ont d’ailleurs dû intervenir pour ces raisons. Néanmoins, au début du mois de mai, les 223 résidants et 145 employés de Vigi Mont-Royal avaient été infectés. Au moins 68 résidants en seraient morts, selon la requête.

PHOTO PATRICK SANFACON, LA PRESSE

Les militaires sont intervenus au CHSLD Vigi Mont-Royal.

« Au cours des années, la famille de Mme Sarlis a relevé de la grave négligence dans les soins donnés à leur mère par l’établissement et les employés, notamment pour changer les couches de leur mère, en laissant leur mère seule dans sa chaise toute la journée, en négligeant la propreté de l’endroit et en négligeant de nourrir leur mère », énumère la requête.

Vigi Santé Ltée avait la responsabilité de donner des soins appropriés aux résidants du CHSLD Vigi Mont-Royal, fait-on valoir dans la requête. Or, le propriétaire a de « manière négligente omis de former ses employés à porter un équipement de protection adéquat, exposant les résidants et les employés à un risque accru d’infections », ajoute-t-on.

La requête réclame ainsi 20 000 $ pour chaque résidant de Vigi Mont-Royal et 2500 $ pour chacun de leur enfant, ainsi que 30 000 $ pour les résidants qui ont été infectés par la COVID-19 et qui ont survécu au virus. On réclame finalement 130 000 $ pour chaque époux survivant d’un résidant mort de la COVID-19 et 30 000 $ pour chaque héritier étant donné la souffrance et le stress causés par la « faute » de l’établissement ; 1 million de dollars en dommages punitifs pour l’ensemble du groupe sont aussi réclamés.