(Montréal) Plusieurs services et secteurs de l’économie vont reprendre lundi leurs activités dans le cadre du plan de déconfinement graduel du gouvernement du Québec.

La Presse canadienne

C’est le cas notamment des centres commerciaux situés hors du Grand Montréal.

Les salons de coiffure, d’esthétique et de tatouage pourront aussi ouvrir le 1er juin, mais seulement à l’extérieur de la région de Montréal. Cette phase du plan de déconfinement s’amorcera le 15 juin dans la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).

Réouverture des garderies de la CMM et des environs

Les garderies situées dans les 82 municipalités de la CMM et de la MRC de Joliette ouvriront également leurs portes le 1er juin. Les services de garde dits « d’urgence » ont donc pris fin vendredi sur ce territoire, selon un communiqué du gouvernement du Québec.

Ailleurs dans la province, tous les services de garde, y compris les garderies non subventionnées et le milieu familial reconnu et non reconnu, ont ouvert progressivement depuis le 11 mai dernier.

Le retour des autres enfants à la garderie se fera sur une base volontaire, mais « les enfants qui ne réintègreront pas tout de suite leur service de garde conserveront leur place, sans frais jusqu’au retour à la normale », peut-on lire sur le site du gouvernement du Québec.

Leurs amis n’auront pas nécessairement leur place immédiatement pour autant puisque le nombre d’enfants sera limité afin de respecter les consignes de la santé publique.

Lors de l’annonce concernant la réouverture des services de garde du Grand Montréal, le 18 mai dernier, le premier ministre François Legault avait reconnu qu’il était possible que des parents n’aient pas accès à leur garderie ou seulement à temps partiel.

Quant aux parents qui pourront y avoir recours, « ils devront recommencer à payer la contribution parentale selon la tarification normale », précise le site du gouvernement.

Reprise de certaines activités touristiques

L’industrie touristique sera aussi déconfinée à compter de lundi, mais avec de nouvelles règles strictes pour les vacanciers qui veulent louer un chalet ou faire du camping.

Il sera possible d’aller faire du camping, de louer une maison de campagne, de réserver un chalet de la SÉPAQ, d’une ZEC ou ailleurs, sauf dans la communauté métropolitaine de Montréal et la MRC de Joliette. Toutefois, ce ne sera pas encore possible de louer une chambre dans un gîte.

Selon les nouvelles mesures, il faudra un délai de 24 heures entre le départ et l’arrivée d’une nouvelle famille de cinq personnes et plus afin de s’assurer que les lieux soient bien nettoyés.

Les pourvoiries pourront aussi reprendre leurs activités en accueillant chasseurs et pêcheurs, mais il ne sera pas possible pour les gens qui n’ont pas la même adresse de dormir au même endroit.

Le ministre de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, a appelé mercredi dernier les visiteurs à faire preuve de patience si certains établissements ne sont pas prêts à accueillir le public dès le 1er juin, rappelant que des travaux sont nécessaires à plusieurs endroits afin de respecter diverses consignes de santé publique.

Réouverture des palais de justice

Le 1er juin marquera aussi la réouverture graduelle des palais de justice à travers la province, où les dossiers s’accumulent depuis le début de la pandémie.

La ministre de la Justice, Sonia LeBel, a toutefois annoncé jeudi dernier que le milieu judiciaire a accéléré le virage numérique qui avait été amorcé avant la crise, de sorte qu’il y a désormais 136 salles d’audience virtuelles déjà fonctionnelles.

Selon la ministre LeBel, le visage du système de justice québécois est donc appelé à changer et « ne redeviendra plus ce qu’il était ».

Piscines et jeux d’eau

Québec a aussi donné le feu vert samedi à la réouverture des espaces publics extérieurs, comme les piscines et les pataugeoires publiques.

Les modules de jeux dans les parcs, jeux d’eau y compris, pourront également être pris d’assaut par les enfants pour la période estivale, selon ce qui a été annoncé par la ministre de la Santé, Danielle McCann, et la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, par voie de communiqué.

Celles-ci ne précisent pas de date officielle de réouverture, affirmant que cela prévaudra « pour toute la période estivale dans toutes les régions du Québec ».

Du côté de Montréal, les autorités municipales ont indiqué que « tous les arrondissements pourront ouvrir une piscine à compter du 20 juin (ce qui est dans la norme habituelle de la Ville), pour une ouverture complète des installations avant le 1er juillet ».

Traditionnellement, les piscines publiques, pataugeoires et jeux d’eau des municipalités ouvrent à la fin de l’année scolaire le 22 juin, quoique cette date a parfois été devancée en période de grande chaleur.