(Québec) Le Parti québécois (PQ) exige que les compagnies aériennes remboursent les clients dont les vols ont été annulés par la COVID-19 plutôt que de leur offrir un crédit voyage.

Hugo Pilon-Larose Hugo Pilon-Larose
La Presse

Si les transporteurs comme Air Canada, dont les opérations sont lourdement affectées par le contexte de pandémie, n’ont pas les fonds pour rembourser leurs clients, « bien, c’est leur problème », a tonné jeudi le chef péquiste par intérim, Pascal Bérubé.

« Je n’ai pas beaucoup de sympathie pour les pratiques successives d’Air Canada depuis des décennies. J’en étais un client d’Air Canada. Alors, ils ont fait des profits, ils ont souvent éliminé la concurrence, une fois que c’était éliminé, ils remontaient les prix. Ils s’arrangeront », a-t-il ajouté.

Le PQ a déposé jeudi une motion sans préavis pour que « l’Assemblée nationale demande au gouvernement canadien qu’il ordonne aux compagnies aériennes et autres transporteurs de juridiction fédérale de permettre aux clients dont les voyages ont été annulés en raison de la pandémie actuelle d’obtenir un remboursement. » Cette motion a été adoptée à l'unanimité.

Pascal Bérubé s’est montré peu inquiet pour la viabilité des transporteurs aériens en général au Canada, affirmant que « Justin Trudeau est toujours là pour Air Canada ».

« Les citoyens qui sont sur le territoire du Québec, qui ont investi de l’argent pour un voyage qu’ils n’ont pas doivent se faire rembourser, point. Ça, c’est la responsabilité des entreprises aériennes. Comment ils vont faire ? Ils s’arrangeront », a martelé M. Bérubé.