(Ottawa) Le premier ministre Justin Trudeau a indiqué mardi que les militaires continueraient de donner un coup de main dans des centres de soins de longue durée au Québec et en Ontario, alors qu’on apprend que 39 membres des Forces canadiennes y ont contracté la COVID-19. On en comptait 28 il y a moins d’une semaine.

La Presse canadienne

Sur les 39 militaires atteints, 24 l’ont été dans des établissements au Québec et 15 en Ontario.

M. Trudeau a rappelé mardi que les premiers ministres du Québec et de l’Ontario avaient tous deux demandé à l’armée de prolonger leur déploiement dans les centres d’hébergement — et il compte accéder à leur requête.

Des militaires ont été déployés dans des foyers de soins de longue durée de ces deux provinces pour appuyer un personnel soignant dépassé par les nombreux cas de la maladie infectieuse. Les employés n’arrivaient pas à répondre aux besoins des résidents en raison de toutes les mesures de protection qu’ils doivent prendre, ou alors ils ont dû quitter le travail parce qu’ils étaient eux-mêmes malades.

Une grande partie de leurs tâches sont liées à l’alimentation des résidents et au déplacement et à l’entretien de l’équipement.

Lorsque l’armée a commencé à signaler le nombre de cas positifs, elle a indiqué qu’elle mettrait à jour les chiffres toutes les deux semaines ; elle a révisé depuis ce plan pour dresser un nouveau bilan chaque jour.