Comme prévu, la plupart des boutiques du Grand Montréal rouvrent leurs portes aux visiteurs lundi matin.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

Le centre-ville de Montréal sortira de sa torpeur des dernières semaines. Devant les trottoirs obstrués par de bruyants travaux de construction, des employés nettoient les vitrines étincelantes des commerces non-essentiels fermés depuis mars. La plupart ouvriront à 11 h.

Seuls les endroits disposant d’une porte qui donne sur une rue peuvent accueillir des visiteurs dès aujourd’hui. Aux entrées, on peut apercevoir des stations de lavage de mains.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Le magasinage se déroulera dans le respect des règles de distanciation sociale.

À la boutique Simons de la rue Sainte-Catherine, une équipe de gestion de foule est déjà sur place. Environ 20 minutes avant l'ouverture, la file d'attente se rendait jusqu'à la rue Metcalfe. La majorité des clients étaient munis d'un couvre-visage et plusieurs lisaient tranquillement dans la queue.

Le magasinage se déroulera dans le respect des règles de distanciation sociale. Selon l’espace disponible, les boutiques limiteront l’accès à quelques clients à la fois. Les files d’attente seront donc chose commune.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Environ 20 minutes avant l'ouverture de la boutique Simons de la rue Sainte-Catherine, la file d'attente se rendait jusqu'à la rue Metcalfe.

Le détaillant de vêtement H&M accueillera un maximum de 100 clients à la fois. Les cabines d’essayage sont fermées, même si les échanges et retours sont acceptés. « Les items retournés seront mis en quarantaine et steamés », précise la gérante Charlotte Roussel. Chez Ernest, enseigne spécialisée dans le prêt-à-porter pour hommes, seuls deux ou trois clients seront admis simultanément en boutique. « Nous sommes heureux de rouvrir. À la maison, on se sentait comme en prison », soupire le gérant Sydney Zouzout. Les employés porteront visières ou masques.

« S’ils sont intelligents, les clients viendront magasiner avec un masque. On l’espère, en tout cas », ajoute sa collègue Régine Kadoch.

Avec le déconfinement graduel touchant plusieurs activités de plein air, le magasin Sports Experts de la rue Sainte-Catherine était parmi les plus achalandés lundi matin.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Aux entrées, on peut apercevoir des stations de lavage de mains.

Alexandre Bruno n’est pas un amateur de files d’attente, mais il ne raffole pas du magasinage en ligne non plus. Il s’est donc rendu au Sports Experts avec un but précis : s’acheter de nouveaux souliers de course.

« Je suis super content que les commerces rouvrent, mais je ne vais pas non plus magasiner et faire les files toute la journée. »