(Québec) Les Québécois hirsutes qui n’en peuvent plus de leurs cheveux pourront enfin voir un coiffeur dès le 1er juin, mais les décoiffés du grand Montréal et de la MRC de Joliette devront faire preuve de patience encore.

Gabriel Béland Gabriel Béland
La Presse

Québec a annoncé mercredi une série de réouvertures partout en province, incluant à Montréal, dès le 1er juin. Les dentistes, les physiothérapeutes, les psychologues, les optométristes, les nutritionnistes et les services de toilettage pour animaux pourront entre autres rouvrir.

Les salons de coiffure et les barbiers pourront quant à eux reprendre les ciseaux partout au Québec dès le 1er juin, sauf dans la Communauté métropolitaine de Montréal et dans la MRC de Joliette. La situation sera la même pour les autres domaines des soins esthétiques et les tatoueurs. La date de reprise de ces activités à Montréal n’est pas encore connue.

« Ça va faire beaucoup de bien à beaucoup de personnes », juge Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux. « Mais il faut que ça se fasse dans la protection des travailleurs et des clients. Parce que ces soins-là demandent une grande proximité. »

Ils ouvrent le 1er juin partout au Québec :

Les cliniques de soins buccodentaires et centres dentaires, les entreprises du secteur des soins thérapeutiques, les cliniques de physiothérapie, d'ostéopathie, d'ergothérapie, de chiropratique, de massothérapie, de psychologie, d'optométrie, d'acuponcture, de naturopathie, d'homéopathie, d'orientation de carrière, de travail social, de thérapie conjugale et familiale, de sexologie, d'autres formes de thérapie, de nutrition, d'orthophonie et audiologie, de podiatrie, d'autres formes de médecine douce ou alternative et les cliniques de toilettage pour animaux.

Ils ouvrent le 1er juin sauf dans le grand Montréal et dans la MRC de Joliette :

Les salons de coiffure, barbiers, centres d'esthétique, espaces manucure et pédicure, services d'épilation, soins de la peau, tatouage, perçage, etc.