(Toronto) Un nouveau décret d’urgence permet au gouvernement de l’Ontario de contrôler la gestion des foyers de soins de longue durée les plus durement touchés par la COVID-19.

La Presse canadienne

Le premier ministre Doug Ford affirme que cette décision contribuera à limiter la propagation du virus dans les foyers de soins.

L’opposition estime cependant que cette mesure arrive beaucoup trop tard en réponse aux éclosions dans les foyers de la province.

« Avec ce nouveau décret, nous serons mieux préparés à passer à l’action de manière immédiate si un foyer ne parvient pas à endiguer ce virus mortel », affirme M. Ford dans un communiqué.

Plus de 1200 résidents en soins de longue durée sont décédés de la COVID-19 dans la province, et 180 foyers ont été infectés par le virus.

Le décret permet à la province d’intervenir si un établissement a un nombre élevé d’infections ou de décès, ou s’il fait face à une pénurie de personnel.

La province affirme que le gestionnaire désigné pourrait être une personne physique ou morale, par exemple une société ou un hôpital.

Une porte-parole de la ministre des Soins de longue durée, Merrilee Fullerton, n’a pas voulu dire si le gouvernement était prêt à utiliser immédiatement le nouveau décret ni préciser quels foyers pourraient potentiellement avoir un nouveau gestionnaire.

PHOTO RICHARD LAUTENS, LA PRESSE CANADIENNE

La ministre des Soins de longue durée, Merrilee Fullerton

« Les décisions quant au moment et l’endroit où ajouter du soutien en gestion seront prises au cas par cas par le ministère, en consultation avec Santé Ontario », a dit Gillian Sloggett dans une déclaration.

La semaine dernière, le gouvernement a demandé aux établissements touchés par une éclosion de coronavirus de proposer un plan pour stabiliser la propagation du virus entre leurs murs.

La chef du NPD, Andrea Horwath, a noté que les gouvernements du Québec et de la Colombie-Britannique ont agi il y a plusieurs semaines pour prendre le contrôle des foyers ayant de la difficulté à contenir la propagation du virus.

PHOTO NATHAN DENETTE, LA PRESSE CANADIENNE

La chef du NPD, Andrea Horwath

Les néo-démocrates demandent depuis des semaines au gouvernement Ford de faire la même chose, a-t-elle dit.

« Les familles ayant un parent ou un grand-parent dans les foyers de soins de longue durée de l’Ontario seront sans doute soulagés d’apprendre que le gouvernement utilise finalement ses pouvoirs pour reprendre la gestion de ces établissements, mais plusieurs se demanderont pourquoi leurs êtres chers ont été laissés aussi vulnérables pendant aussi longtemps », a dit Mme Horwath par communiqué.

Le chef libéral Steven Del Duca affirme que le gouvernement progressiste-conservateur soumet les Ontariens à un risque inutile en attendant avant de prendre le contrôle de certains foyers de soins de longue durée.

« Le temps est la seule chose que nous avions pour sauver la vie des résidents et travailleurs en soins de longue durée », a-t-il dit par communiqué.

Quarante nouveaux décès

L’Ontario signale mercredi 329 nouveaux cas de COVID-19 et 40 décès de plus.

Cela porte le total de la province à 21 236 cas, dont 1765 décès et 15 845 guérisons.

Les nouveaux cas représentent une augmentation de 1,6 % par rapport à la veille.

Les hospitalisations ont légèrement diminué, ainsi que le nombre de personnes en soins intensifs et sous respirateurs.