Près de 80 % des médecins spécialistes qui se sont rendus disponibles pour aller aider dans les CHSLD n’ont toujours pas été appelés par le gouvernement, écrit la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) dans une lettre envoyée ce matin au premier ministre François Legault.

Ariane Lacoursière Ariane Lacoursière
La Presse

Dans la missive obtenue par La Presse et signée par la présidente de la FMSQ, la Dre Diane Francœur, on mentionne que 2300 médecins spécialistes « se sont portés volontaires pour aller travailler en CHSLD, dont près de 700 sont disponibles dès maintenant, à temps plein ». Mais la FMSQ mentionne que « près de 80 % n’avaient pas encore été appelés par votre gouvernement au moment d’écrire ces lignes ».

Ne pas négliger les soins

La Dre Francœur souligne que si plusieurs médecins spécialistes veulent aller prêter main-forte en CHSLD, plusieurs s’inquiètent que la réaffectation ne se fasse « au prix de risques inacceptables pour les autres clientèles vulnérables ». Les 35 associations médicales affiliées à la FMSQ s’inquiètent du report pour une sixième semaine de plusieurs traitements spécialisés. La FMSQ demande donc qu’en plus des médecins spécialistes, des « solutions alternatives » soient trouvées afin d’offrir de l’aide en CHSLD comme « le recours aux Forces armées canadiennes ou aux autres professionnels que sont les travailleurs de la santé et les médecins omnipraticiens ».

En conférence de presse en début d’après-midi mardi, le premier ministre Legault a déclaré que 1000 des 2000 employés qui manquaient jusqu’à lundi dans les CHSLD ont été remplacés. « On a eu des médecins spécialistes et généralistes, des infirmières, des préposés, des étudiants qui ont confirmé leur travail, en grande partie à temps plein. On a réussi, juste hier, à combler 1000 des 2000 postes. Puis on a confiance que, d’ici demain, avec tous ceux qui nous ont fait signe, on devrait être capables de combler les 1000 postes qui restent à combler dans les 2600 résidences. Ça veut dire que la situation, si tout va bien, d’ici demain soir, là, devrait être sous contrôle pour ce qui est du personnel », a dit M.  Legault.

Impliquer les familles

Dans sa lettre, la FMSQ émet plusieurs recommandations afin d’assurer la sécurité des patients et des intervenants en santé redéployés vers les CHSLD. Le syndicat de médecins propose entre autres d’envoyer des équipes de prévention et de contrôle des infections en CHSLD. Il propose aussi d’impliquer les familles dans les soins. « Bien qu’il y ait un risque, cela est devenu à présent incontournable. Plus le confinement se prolonge, plus cela sera nécessaire […] Jusqu’ici, l’interdire n’a pas fonctionné ; le prix en souffrance est trop élevé », écrit la FMSQ.