Les ordres professionnels encadrant le travail des médecins, des infirmières et des infirmières auxiliaires lancent une enquête conjointe sur la qualité des soins dispensés dans les CHSLD de Montréal.

Ariane Lacoursière Ariane Lacoursière
La Presse

Deux établissements seront visés par l’enquête : le CHSLD Herron (privé) et l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal (IUGM) (public).

« En regard des situations préoccupantes rapportées récemment par les médias au sujet de certains centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), le Collège des médecins du Québec (CMQ), l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) ainsi que l’Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec (OIIAQ) annoncent la tenue d’une enquête conjointe », écrivent ce matin les trois ordres dans un communiqué.

L’exercice permettra d’évaluer « la qualité des soins de santé dispensés par les membres de ces ordres professionnels, tant dans les centres privés que publics ».

En menant cette enquête, les trois ordres espèrent avoir « une meilleure vue d’ensemble des problématiques vécues dans les CHSLD » afin de « poser les actions nécessaires et interpeller les autorités concernées ».

Le président du CMQ, le Dr Mauril Gaudreault, se dit « hautement préoccupé par la situation des personnes âgées vivant dans des centres d’hébergement et de soins de longue durée ». « Avant la crise de la COVID-19, il y avait déjà un manque de ressources et d’expertise infirmières en CHSLD », indique pour sa part Luc Mathieu, président de l’OIIQ. Ce dernier estime que Québec « doit revoir le modèle de soins prodigués aux personnes âgées. »

La présidente de l’OIIAQ, Carole Grant, croit que l’enquête permettra « d’émettre des recommandations afin qu’une telle situation ne se reproduise plus ».