(Québec) Le nombre de décès liés à la COVID-19 continue de grimper au Québec alors que le gouvernement Legault confirme 62 nouveaux morts lundi, portant le total à 939 depuis le début de la pandémie.

Hugo Pilon-Larose Hugo Pilon-Larose
La Presse

Le nombre de cas confirmés de personnes infectées par le coronavirus grimpe quant à lui de 962. En date de lundi, 19 319 Québécois avaient donc reçu la confirmation qu’ils avaient contracté la COVID-19. De ce nombre, 1169 patients sont soignés dans les hôpitaux, en augmentation de 67 depuis 24 h. 198 personnes d’entre eux reposent aux soins intensifs.

Lors du point de presse quotidien à Québec, le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, a affirmé que 86 % des patients « qui sont passés aux soins intensifs [en sont] sortis. » C’est donc dire qu’environ 14 % des personnes qui y sont soignées décèdent du virus.

Le premier ministre François Legault a confirmé lundi que les écoles ne rouvriront pas le 4 mai prochain. Québec n’exclut toutefois pas de recommencer les cours avant la fin de l’année scolaire. M. Legault a affirmé qu’il faudra deux semaines au réseau pour se préparer à rouvrir une fois qu’il en fera l’annonce.

Crise dans les CHSLD

Le premier ministre François Legault a indiqué lundi que 4000 personnes sont actuellement atteintes du coronavirus dans les résidences pour personnes âgées du Québec. Le réseau « manque [actuellement] 2000 personnes [à temps plein] pour s’occuper de ces personnes vulnérables », a-t-il affirmé, et ce malgré les nombreux renforts qui sont arrivés ces derniers jours.

« L’urgence nationale » au Québec, a répété M. Legault, est donc la situation critique dans plusieurs CHSLD. Du personnel médical des hôpitaux des régions moins touchées par la pandémie se déplacera d’ailleurs ces prochains jours vers la région du Grand Montréal, où la crise frappe durement.

Le premier ministre a également mandaté le président du Conseil du trésor, Christian Dubé, pour rencontrer les centrales syndicales mardi afin de conclure une entente pour augmenter le salaire des préposés aux bénéficiaires. La semaine dernière, M. Legault a pris l’entière responsabilité de ne pas avoir augmenté tôt en mandat le revenu de ces travailleurs à bas salaire, pourtant essentiels au réseau de la santé, comme il avait promis de le faire en campagne électorale.

François Legault a également réaffirmé lundi que les Québécois qui ont inscrit leur nom au site internet Je contribue seraient contacté rapidement par le gouvernement, mais contrairement aux chiffres qui ont circulé ces dernières semaines, seulement 19 000 personnes sont inscrites au site, plutôt que les quelque 50 000 qui étaient citées depuis un certain temps. Plusieurs citoyens s’étaient inscrits plus d’une fois, a dit le premier ministre.

Port du masque

Horacio Arruda a affirmé lundi qu’il n’est « pas contre [le port du] masque » dans la population, mais qu’il ne faut pas que les gens qui choisissent d’en porter un lorsqu’ils sont par exemple à l’épicerie se rapprochent les uns des autres à moins de deux mètres parce qu’ils se croient protégés.

« Si le masque fait en sorte que les gens se rapprochent parce qu’ils se croient protégés et qu’ils peuvent toucher à tout, on [aura] véritablement un problème », a-t-il dit.

Le premier ministre Legault a quant à lui affirmé que les masques doivent toujours au Québec être utilisés d’abord par le personnel soignant, alors que les stocks dans la province sont toujours bas.

« Tant qu’on n’aura pas réussi, et on y travaille fort [pour] fabriquer des masques pour l’ensemble de la population, on peut bien en discuter longtemps, mais ces masques-là n’existent pas et c’est [donc] difficile de conseiller de les porter [pour] la population en générale », a-t-il expliqué.