(Ottawa) En plus de lutter contre la COVID-19, Ottawa veut se battre contre l’« infodémie » qu’elle provoque comme effet secondaire.

Mélanie Marquis Mélanie Marquis
La Presse

Le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault, a annoncé mardi que le gouvernement du Canada verserait immédiatement 3 millions de dollars à plusieurs organismes afin de protéger les citoyens de la désinformation au sujet de la pandémie.

Ces fonds serviront à contrer l’information fausse et trompeuse sur la COVID-19, ainsi que « le racisme et la stigmatisation qui en découlent ». L’argent sera octroyé à des regroupements des quatre coins du pays qui ont développé des outils de sensibilisation du public.

« Nous voulons rappeler aux Canadiens d’être prudents lorsqu’ils cherchent des renseignements en ligne sur la COVID-19 et de s’assurer que les sources consultées sont fiables », a déclaré le ministre Guilbeault par voie de communiqué.

« Dans l’état actuel des choses, la discrimination et le climat de haine et de peur qui règnent en cette période d’incertitude suscitent des préoccupations bien réelles », a-t-il ajouté dans cette même déclaration.

Parmi les organismes sélectionnés figurent la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (330 164 $) et la Asian Environmental Association (64 660 $), qui combat la désinformation dans les communautés de langue chinoise et vietnamienne de Vancouver.