(Toronto) En Ontario, 25 autres personnes ont succombé à la COVID-19, ce qui porte à 119 le nombre de morts à cause du virus dans la province, ont rapporté dimanche les autorités sanitaires.

Colin Perkel
La Presse canadienne

Le nombre total de cas connus a dépassé la barre des 4000, à la suite du signalement de plus de 400 nouveaux cas. Plus de 150 personnes ont été placées sous respirateurs.

Plus de trois dizaines d’éclosions ont été signalées dans les établissements de soins infirmiers de la province. Les personnes âgées fragiles sont particulièrement exposées au coronavirus.

À Bobcaygeon, un autre résidant du Pinecrest Nursing Home est décédé, portant à 23 le nombre de décès attribuables au virus dans l’établissement de 65 lits.

Il s’agit de l’une des pires éclosions de coronavirus du pays. Au moins 24 membres du personnel de l’établissement ont également été déclarés positifs à la COVID-19.

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, qui a exhorté les gens à rester à la maison, sauf pour des sorties essentielles, n’avait pas d’activité publique à son agenda, dimanche.

Toronto compte environ la moitié des cas dans la province. Le maire John Tory a publié une courte vidéo dans laquelle il demande lui aussi aux gens de rester à la maison, malgré le beau temps.

Les derniers chiffres de Toronto indiquent que 25 médecins, infirmières et autres travailleurs de la santé ont été infectés.

L’Ontario prévoit que de 3000 à 15 000 personnes pourraient perdre la vie à cause de la pandémie, même avec des règles strictes au sujet du confinement.

Le syndicat représentant les agents correctionnels a dit qu’environ 40 détenues d’une grande prison pour femmes du sud-ouest de l’Ontario ont été placées en isolement à cause d’une éclosion de COVID-19.

Six détenues de l’établissement Grand Valley à Kitchener ont été infectées, a indiqué le Service correctionnel du Canada.

Il s’agit de la seule prison fédérale de l’Ontario à avoir signalé une éclosion.

Le Syndicat des agents correctionnels du Canada a aussi dit qu’un gardien était infecté et que le personnel pénitentiaire recevait de l’équipement de protection s’il devait interagir étroitement avec les détenues, a déclaré le syndicat.

La pandémie a provoqué la fermeture de la plupart des entreprises et des lieux publics au pays, provoquant des ravages au niveau financier.

La chef de l’opposition de l’Ontario, Andrea Horwath, a demandé au gouvernement provincial de dépenser jusqu’à 1,15 milliard pour aider les petites et moyennes entreprises, les organismes de bienfaisance et les organismes sans but lucratif communautaires.

« Nous voulons non seulement qu’ils survivent, nous voulons qu’ils puissent garder leurs employés autant que possible », a déclaré Mme Horwath, dans un communiqué.

Le premier ministre Justin Trudeau a dit que les gens pouvaient commencer à demander la Prestation canadienne d’urgence lundi.

Les candidats au dépôt direct devraient recevoir 2000 $ par mois d’ici cinq jours, tandis que ceux utilisant le courrier devraient obtenir l’argent dans 10 jours, a-t-il déclaré.