(Brampton) La région de Peel en Ontario présente ses excuses après avoir envoyé « accidentellement » des lettres à 16 résidents indiquant que les résultats de leur test de dépistage à la COVID-19 étaient négatifs alors qu’en fait, ils étaient positifs.

La Presse canadienne

Le Dr Lawrence Loh, médecin hygiéniste par intérim, a déclaré que les lettres avaient été postées mardi et mercredi.

Il a indiqué que son équipe travaillait rapidement pour informer ces personnes et s’assurer qu’elles ont ce dont elles ont besoin pour gérer cette situation difficile.

Le Dr Loh a précisé qu’une enquête avait révélé que plusieurs fiches de test positives étaient mélangées à un lot de résultats négatifs qui provenait des laboratoires.

Il a ajouté que l’erreur n’a été remarquée qu’après l’envoi des lettres de notification aux résidents.

Le Dr Loh a assuré que son équipe avait apporté des modifications à son processus pour s’assurer que cela ne se reproduise plus.

« Je sais que le soulagement que ces résidents ont ressenti pendant quelques instants s’est malheureusement transformé en un sentiment de peur et d’incertitude », a-t-il déclaré jeudi dans un communiqué.

« Au nom de la région de Peel, je présente mes excuses aux résidents touchés par cette erreur. »

La région de Peel compte plus de 1,5 million de personnes et 175 000 entreprises dans les villes de Brampton et Mississauga et dans la ville de Caledon.