(Montréal) La Ville de Toronto a accentué mercredi ses mesures de lutte contre la COVID-19 en émettant une vaste directive d’isolement obligatoire et en recommandant fortement à la population de limiter ses sorties.

Jean-Thomas Léveillé
Jean-Thomas Léveillé La Presse

Toute personne ayant des symptômes de la maladie ou ayant été en contact avec une personne ayant des symptômes devra s’isoler pendant 14 jours, a décrété la médecin hygiéniste de Toronto Eileen de Villa.

Les malades ayant eu un test positif à la COVID-19 sont évidemment visés par cette mesure, tout comme les personnes testées qui attendent leur résultat.

Il est interdit aux personnes visées par cette ordonnance de sortir à l’extérieur, sauf sur un balcon privé ou dans une cour fermée et de recevoir des visiteurs.

Les contrevenants s’exposent à une amende pouvant atteindre 5000 $.

« Dans les deux dernières semaines, nous avons vu une augmentation de plus de 500 %  » du nombre de cas, d’hospitalisation et de personnes aux soins intensifs, a déclaré la Dre de Villa, lors du point de presse quotidien des autorités de la Ville Reine, mercredi.

« J’ai la conviction que nous devons implanter des mesures plus fortes pour éviter d’avoir des résultats semblables à ceux que nous voyons dans des endroits comme la ville de New York », a-t-elle ajouté.

La médecin hygiéniste a également invité « dans les termes les plus forts possible » la population de la métropole canadienne à limiter ses sorties au maximum, pour les « besoins les plus essentiels ».

Ces mesures pourraient être nécessaires pendant 12 semaines, soit jusqu’à la fin du moins de juin, a-t-elle estimé.

Mais je vous dirais que la durée et le succès de ces mesures pour contrôler la propagation du virus sont entièrement entre vos mains.

Docteure Eileen de Villa, médecin hygiéniste de Toronto

Mesures provinciales

La Ville de Toronto dit être en discussion avec les autorités provinciales pour que des mesures similaires soient imposées à la grandeur de l’Ontario, de même que des restrictions à l’ouverture des commerces non essentiels.

Mardi, le gouvernement ontarien a prolongé la fermeture des écoles et des services de garde jusqu’au 1er mai, précisant que cette période pourrait être prolongée au besoin.

Mardi également, la Ville de Toronto a annoncé l’annulation de tous les festivals et autres événements publics d’envergure, incluant le célèbre défilé de la Fierté, jusqu’au 30 juin.

Les musées municipaux et les centres culturels sont également visés par la mesure, qui pourrait elle aussi être prolongée, a prévenu le maire John Tory.