(Québec) Le Québec connaît lundi une forte croissance de nouveaux cas de la COVID-19 : 3430 Québécois sont désormais infectés, une augmentation de 590 personnes en une journée. La province compte également trois nouveaux décès, pour un bilan de 25 morts depuis le début de la pandémie.

Hugo Pilon-Larose Hugo Pilon-Larose
La Presse

Tommy Chouinard Tommy Chouinard
La Presse

Dans son plus récent bilan, lundi, François Legault a indiqué que 235 personnes étaient actuellement hospitalisées en raison du coronavirus, une augmentation de 43 cas en 24 heures. « La bonne nouvelle du jour », a-t-il enchaîné, c’est que le Québec compte désormais 78 patients aux soins intensifs, ce qui représente une augmentation « de seulement six » cas.

Le premier ministre a également annoncé que les épiceries seront désormais fermées le dimanche, afin de permettre à leurs employés d'avoir un temps de repos. À l'avenir, seuls les stations-service, les pharmacies, les dépanneurs et les restaurants qui offrent des mets à emporter seront ouverts pour la dernière journée du week-end.

Par ailleurs, François Legault a indiqué ne pas avoir d’inquiétude quant à la chaîne d’approvisionnement alimentaire, même si la crise aux États-Unis s’accentue chaque jour un peu plus. Il a cependant annoncé son intention d’encourager la production locale par un « incitatif ». Il veut donner des « bonis » aux travailleurs agricoles, « aux personnes qui acceptent de travailler dans les champs ». Il n’a pas donné plus de détails pour l’instant.

François Legault a également affirmé qu’« on est corrects à court terme » quant au nombre de masques N95, mais que « si la courbe s’étire tout le monde va en avoir besoin de plus », pas seulement le Québec. « On suit les commandes, quelles sont les commandes qui sont confirmées, quelles sont les commandes qui ne sont pas confirmées, et il rentre du matériel à tous les jours. Mais je veux dire à tout le personnel du réseau de la santé, mais aussi ceux qui font de la sécurité, ceux qui sont à l'extérieur du réseau, c'est important, si ce n'est pas nécessaire d'utiliser cet équipement-là, de ne pas l'utiliser, donc le garder pour ceux et celles qui en ont vraiment besoin », a-t-il affirmé.

Québec, comme d’autres juridictions, veut déployer des moyens pour laver les masques, les désinfecter et, ainsi, les réutiliser plusieurs fois. Il a également des échanges avec des entreprises québécoises pour la production de matériel de protection comme les masques. « C'est possible dans les prochains mois qu'on ait besoin d'eux autres. Donc, on essaie de mettre évidemment des dates de livraison le plus rapidement possible. Mais on n'est pas différent des autres sur les équipements, donc c'est pour ça qu’il faut faire attention de ne pas les gaspiller, de ne pas les utiliser quand ce n'est pas absolument nécessaire », a ajouté M. Legault.

Au moment où les négociations se corsent entre Québec et ses 500 000 employés, le premier ministre a dit qu’il n’entend pas imposer les salaires et les conditions de travail. Il privilégie une entente négociée et invite les syndicats, exaspérés par l’attitude du gouvernement, à demeurer à la table. Les conventions collectives seront échues mardi.