(Québec) Québec va ajouter du personnel, des « gardiens », devant les CHSLD et les résidences pour aînés pour augmenter le contrôle des allées et venues. Le nombre de cas de COVID-19 passe à 2840, en hausse de 342 cas en 24 heures.

Tommy Chouinard Tommy Chouinard
La Presse

« On veut plus de contrôle », « des vérifications à l’entrée » de ces lieux d’hébergement, a expliqué le premier ministre François Legault dimanche, au lendemain de sa journée de repos. Il a parlé de la présence de « gardiens » devant ces lieux d’hébergement.

Les visites y sont déjà interdites. Dans les résidences, les personnes âgées ne peuvent sortir, sauf dans des cas exceptionnels et, dans cette éventualité, sous supervision d’une autre personne.

Québec veut vérifier si les personnes qui entrent — le personnel, les livreurs et les résidants par exemple — présentent des symptômes ou pas. « Les endroits plus vulnérables sont nos résidences pour personnes âgées. Avec le personnel qu’on ajoute, on va pouvoir s’assurer que les mesures soient prises et s’assurer que toutes les personnes qui entrent soient contrôlées pour ne pas apporter le virus », a affirmé M.  Legault.

Le nombre de cas de COVID-19 passe à 2840, en hausse de 342 cas en 24 heures. L’augmentation de cas est « en deçà » des prévisions, mais la courbe n’est « pas aplatie », a dit le directeur national de la santé publique, le Dr Horacio Arruda.

Quelque 192 personnes sont hospitalisées (+28), dont 72 se trouvent aux soins intensifs (+15).

On déplore toujours 22 morts. Aucun décès ne s’est ajouté dans les 24 dernières heures, « une bonne nouvelle », a dit François Legault.

Le Québec a réalisé 58 000 tests de dépistage jusqu’ici, l’un des endroits où l’on teste le plus avec la Colombie-Britannique, a indiqué François Legault.