(Montréal) Malgré une confusion à cet effet plus tôt cette semaine, les milliers de Canadiens en quarantaine à la suite d'un récent retour de voyage peuvent sortir de leur domicile pour prendre l’air, confirment Québec et Ottawa.

Philippe Teisceira-Lessard Philippe Teisceira-Lessard
La Presse

En début de semaine, les premiers ministres François Legault et Justin Trudeau ont tenu des propos qui portaient à croire que les voyageurs de retour au Canada devaient s’enfermer chez eux pendant 14 jours sans mettre le nez dehors.

Mais ce n’est pas le cas.

Les voyageurs qui ne ressentent aucun symptômes grippaux peuvent prendre une marche à l’extérieur, à condition de garder deux mètres de distance avec les autres et de ne pas entrer dans un commerce, a indiqué l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, Theresa Tam, sur les réseaux sociaux.

« Évitez les surfaces qui reçoivent beaucoup de contacts, lavez vos mains avant de partir et dès que vous rentrez à l’intérieur », a-t-elle ajouté.

Du côté de Québec, on tient le même discours.

« Oui, les gens en quarantaine peuvent tout a fait prendre une marche en respectant la distanciation sociale de 2 mètres », a indiqué l’attachée de presse de la ministre de le Santé Danielle McCann dans un courriel.

Ce vendredi après-midi, François Legault est revenu sur ses déclarations de début de semaine. Il a incité les individus de retour de voyage à redoubler de prudence s'ils désiraient vraiment prendre l'air parce que le risque qu'ils soient infectés est beaucoup plus élevé que pour le reste de la population.