(Montréal) Dans toute cette tourmente que provoque la pandémie du nouveau coronavirus causant la maladie de la COVID-19, les enfants se posent mille et une questions et le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, répond à quelques-unes d’entre elles dans une capsule vidéo disponible sur le Canal Squat de la plateforme web de Télé-Québec.

La Presse canadienne

Avant d’aller plus loin, sachez que la vidéo en question est interdite aux adultes et réservée aux enfants. Toutefois, puisque vous lisez ces lignes, vous comprendrez que La Presse canadienne a violé la règle afin de remplir son devoir d’information.

Ce qui a été présenté comme un « point de presse » est en fait une entrevue en face à face du ministre avec la rédactrice en chef du journal Le Soleil, Valérie Gaudreault. Les questions proviennent cependant de vidéos d’enfants âgés de 3 à 12 ans.

Selon le communiqué de presse publié par Télé-Québec et les médias de la coopérative CN2i, initiateurs du projet, pas moins de 1200 questions ont été reçues en 24 heures.

Dans la capsule d’une douzaine de minutes, le ministre Lacombe n’a pas voulu révéler à Antoine quelle chanson il chantait en se lavant les mains pendant 20 secondes, prétextant un secret de famille. Il suggère tout de même à ceux qui se lassent de répéter « Bonne fête », que l’on peut réciter l’alphabet sur un air connu.

Vérification faite, il faudrait tout de même chanter l’alphabet deux fois pour s’assurer de respecter le 20 secondes.

Sans le vouloir, le directeur national de la santé publique Horacio Arruda a peut-être fait peur à certains enfants en lançant à la blague que la garde partagée devrait être confiée au parent le plus sévère pour s’assurer que les jeunes ne sortent pas de la maison !

Heureusement, le ministre de la Famille a pu les rassurer en répondant à Liam de ne pas changer sa routine tant que sa santé n’est pas mise à risque et de parler avec ses parents pour trouver la meilleure solution.

Le ministre, qui est aussi père de famille, a voulu se faire rassurant auprès du jeune Zachary, de Manawan, qui se demande quand il pourra revoir les autres membres de sa famille.

Il lui a proposé d’utiliser la technologie pour rester près des gens qu’on aime, malgré la distance, en attendant que la crise s’apaise.

« Pourquoi pas souper avec tes grands-parents, à table, avec Facetime ? », a-t-il mentionné en reconnaissant que l’on « n’est pas habitué de le faire ».

Il a livré la même réponse à Simone, de Montréal, qui espérait pouvoir inviter ses amis pour son anniversaire dans quelques semaines.

« Je le sais que ce n’est pas facile, mais tout le monde doit écouter les consignes. Et si on fait ça, ensemble, on va y arriver », a affirmé celui qui est député de Papineau, en Outaouais.

Autre question intéressante, qui ne concerne pas que les enfants : est-ce que son chien peut attraper le virus ?

Mathieu Lacombe répond à Mamadou qu’il n’existe pas encore de preuves scientifiques démontrant que les chiens peuvent porter le virus. Cependant, si des personnes contaminées flattent l’animal, son pelage pourrait transporter le virus et ensuite perpétuer la contagion.

Si l’on tombe malade d’autre chose que la COVID-19, doit-on aller à l’hôpital, se demandait Anaïs. Comme l’ont mentionné les autorités de santé publique, le ministre rappelle qu’il est d’abord préférable de communiquer par téléphone avec Info-Santé ou votre médecin, mais en cas de véritable urgence, il ne faut jamais hésiter à se rendre à l’hôpital.

Le ministre Lacombe a également encouragé les enfants à continuer de jouer dehors avec leurs frères et sœurs et leurs parents. Il leur propose de se lancer à la chasse aux arcs-en-ciel dans leur quartier, mais sans se mêler aux autres enfants ou toucher aux structures de jeu dans les parcs publics afin d’éviter la contamination.