Air Transat évacuera des Canadiens coincés au Guatemala, au Honduras, au Salvador et en Haïti pour les ramener jusqu’à Montréal, a annoncé le transporteur aérien.

Philippe Teisceira-Lessard Philippe Teisceira-Lessard
La Presse

Les quatre nouveaux vols partiront dimanche et lundi.

« Un vol de Guatemala City à Montréal sera effectué le dimanche 29 mars au moyen d’un appareil Airbus A330-200. Un vol de San Salvador à Montréal sera effectué le lundi 30 mars au moyen d’un appareil Airbus A321-200. Un vol de Port-au-Prince à Montréal sera effectué le lundi 30 mars au moyen d’un appareil Airbus A330-200. Un vol de Roatán à Montréal sera effectué le lundi 30 mars au moyen d’un appareil Airbus A321-200 », a indiqué l’entreprise par communiqué.

Des milliers de Canadiens ont été coincés un peu partout sur la planète alors que les frontières entre pays se fermaient et que les lignes aériennes annulaient leurs vols en masse.

« Depuis le resserrement des frontières à l’échelle internationale, nos opérations aériennes sont dédiées au rapatriement des voyageurs dans leur pays d’origine, a affirmé Jean-Marc Eustache, grand patron de Transat, via communiqué. Jusqu’à la suspension temporaire de nos opérations prévue le 1er avril prochain, nous continuerons de travailler sans relâche dans ce seul et unique but. »

Le ministère canadien des Affaires étrangères a indiqué qu’il faisait tout en son possible pour rapatrier le plus de ressortissants canadiens possible.