(Montréal) Un traitement potentiel de la COVID-19 sera testé au Canada dès maintenant par l’Institut de Cardiologie de Montréal pour voir s’il peut réduire le risque de graves complications pulmonaires et de décès.

Stéphanie Marin
La Presse canadienne

Son Centre de recherche entame dès lundi une étude clinique canadienne, et tente de recruter 6000 participants.

Les chercheurs veulent étudier le phénomène de « tempête inflammatoire majeure » des poumons, présente chez les adultes souffrant de complications sévères liées à la COVID-19.

Ils vont tester l’efficacité d’un médicament — la colchicine, un comprimé oral déjà connu et utilisé pour d’autres maladies — pour la COVID-19.

Ce médicament est peu coûteux et facile à fabriquer.

L’étude, nommée COLCORONA, sera coordonnée par le Centre de Coordination des Essais Cliniques de Montréal, financée par le Gouvernement du Québec et appuyée par Pharmascience et CGI.

Pour être admissibles, les participants doivent être âgés de 40 ans et plus, avoir été diagnostiqués positifs à la COVID-19, ne pas être hospitalisés et être disposés à prendre quotidiennement le médicament ou le placebo durant 30 jours.

Ils seront suivis durant une période de 30 jours.

Les premiers résultats devraient être disponibles quelques jours après la fin de l’étude, indique l’Institut de cardiologie.

Les gens ayant reçu un diagnostic positif à la COVID-19 et qui sont intéressés à participer à l’étude clinique sont invités à parler à leur professionnel de la santé ou à composer le 1-877-536-6837.