(Victoria) Trois nouveaux décès reliés à la COVID-19 ont été annoncés en Colombie-Britannique, lundi. Toutes les victimes proviennent de la même résidence de soins de longue durée, où la seule mort attribuable au virus était survenue jusqu’ici au pays, à North Vancouver.

Dirk Meissner
La Presse canadienne

Le centre de soins de longue durée Lynn Valley, à North Vancouver, est la cible d’une importante contagion depuis qu’un octogénaire a succombé à la COVID-19 le 8 mars. L’homme souffrait déjà de problèmes de santé.

Selon la médecin hygiéniste en chef de la province, Dre Bonnie Henry, 30 nouveaux cas d’infection au nouveau coronavirus ont été confirmés lundi, portant le total de patients à 103.

PHOTO DARRYL DYCK, LA PRESSE CANADIENNE

La médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Dre Bonnie Henry

D’après les informations de Dre Henry, au moins quatre des nouveaux cas d’infection en Colombie-Britannique seraient liés à un congrès sur les soins dentaires qui a eu lieu les 6 et 7 mars à Vancouver. Elle exhorte toutes les personnes ayant participé à l’événement à s’isoler. Environ 15 000 personnes auraient participé au congrès.

« Elles ne devraient pas travailler, a-t-elle martelé en conférence de presse. Elles ne devraient pas être à l’école. Elles ne devraient pas être en présence d’autres personnes. C’est le moment critique où l’on commence à observer des gens reliés à la conférence se manifester avec des signes de la maladie. »

Des lettres auraient été envoyées, la semaine dernière, aux personnes ayant participé à la « Pacific Dental Conference » afin de les enjoindre à s’isoler et de surveiller l’apparition de symptômes.

Par ailleurs, Dre Bonnie Henry a donné la consigne au procureur général de la province de fermer les casinos et de limiter les rassemblements à moins de 50 personnes.

Elle ajoute que les hôpitaux vont reporter toutes les chirurgies non essentielles et seules les interventions médicales d’urgence seront pratiquées.

La responsable de la santé publique appelle la population à faire preuve de solidarité et à demeurer en communication avec les aînés qui se trouvent en isolement à domicile.

Le ministre de la Santé de la Colombie-Britannique, Adrian Dix, a réagi à l’annonce du premier ministre du Canada, Justin Trudeau, de ne pas fermer la frontière avec les États-Unis. Il souhaite ardemment que les voisins américains restent chez eux.

« Ne venez pas parce qu’en ce moment, c’est la mauvaise chose à faire », a-t-il lancé à l’intention des touristes au sud de la frontière.

Une annonce devrait venir confirmer, mardi, que la semaine de relâche en cours en Colombie-Britannique sera prolongée.