Afin de prévenir la propagation du virus, les cabinets de dentistes du Québec ne traiteront que les cas urgents au cours des deux prochaines semaines. Tous les rendez-vous réguliers seront repoussés à une date ultérieure.

Tristan Péloquin Tristan Péloquin
La Presse

 « Quand on parle de cas urgents, on parle de douleurs aigües ou insupportables, d’infection qui provoqueraient par exemple une enflure du visage, ou de traumatismes ; un enfant qui tombe à vélo et qui se casse une dent, on va le soigner », illustre le Dr Guy Lafrance, président de l’Ordre des dentistes du Québec.

Plusieurs cabinets demeureront ouverts et répondront aux appels, mais refuseront les cas jugés non urgents. Les patients qui présenteraient des symptômes de la COVID-19 seront dirigés vers le système de soins de santé hospitalier.

« Nous avons retiré quelques chaises de la salle d’attente afin d’éviter que les gens soient trop près les uns des autres, indique la Dre Natacha Michel, dentiste à la clinique Urgence Dentaire de Montréal qui, comme son nom l’indique, reçoit surtout des cas urgents. C’est sûr que ça diminue notre capacité, mais nous allons essayer d’allonger les heures d’ouverture afin de compenser », précise-t-elle.

L’Ordre des dentistes et l’Ordre des hygiénistes dentaires se montrent peu inquiets des risques d’infections de leurs propres membres, qui ont l’habitude de travailler avec les risques de transmissions de virus par la salive. Le personnel continuera de porter gants, masques et lunettes de protection, mais aucune autre mesure supplémentaire n’est prévue. « Les mesures d’asepsie sont déjà très élevées dans les cabinets de dentistes. L’Ordre mène déjà des inspections pour s’assurer que les cabinets respectent des règles », indique le Dr Lafrance.

« Nous avons l’habitude de travailler avec des mesures de protection très rigoureuses, souligne Diane Duval, présidente de l’Ordre des hygiénistes dentaires. Nous sommes peut-être parmi les professionnels de la santé les mieux préparés à faire face à ce genre de problème. Chaque jour, nous sommes directement exposés à une multitude de virus. »

Les patients qui souhaitent se présenter en cabinet pour une urgence sont invités à téléphoner avant de se rendre, puisque les horaires risquent d’être chamboulés. Les patients devront répondre à un formulaire de dépistage avant le traitement.