(Paris) Le nouveau coronavirus a fait au moins 5764 morts dans le monde depuis son apparition en décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles samedi à 13 h.

Agence France-Presse

Plus de 151 760 cas d’infection ont été dénombrés dans 137 pays et territoires depuis le début de l’épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’imparfaitement la réalité, les pays ayant des politiques de tests et des critères de comptabilité plus ou moins restrictifs.

Depuis le comptage réalisé la veille à 13 h, 417 nouveaux décès et 11 037 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès en 24 h sont l’Italie avec 175 nouveaux morts, l’Iran (97) et l’Espagne (63).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l’épidémie s’est déclarée fin décembre, a dénombré au total 80 824 cas, dont 3189 décès et 65 541 guérisons. 11 nouveaux cas et 13 nouveaux décès ont été annoncés entre vendredi et samedi.

Ailleurs dans le monde, on recensait samedi à 13 h un total de 2575 décès (404 nouveaux) pour 70 943 cas (11 026 nouveaux).

Les pays les plus touchés après la Chine sont l’Italie avec 1441 morts pour 21 157 cas, l’Iran avec 611 morts (12 729 cas), l’Espagne avec 183 morts (5753 cas), et la France avec 79 morts (3661 cas).

Depuis vendredi à 13 h, l’Équateur et le Danemark ont annoncé les premiers décès liés au virus sur leur sol. Le Kosovo, la Mauritanie, l’Uruguay, le Suriname, le Guatemala, Antigua-et-Barbuda, la Namibie, l’eSswatini, Porto Rico, le Rwanda, la Guinée équatoriale et la Guinée ont eux annoncé le diagnostic de premiers cas.

L’Asie totalisait samedi à 13 h 91 480 cas (3303 décès), l’Europe 42 828 cas (1771 décès), le Moyen-Orient 13 950 cas (623 décès), les États-Unis et le Canada 2600 cas (52 décès), l’Amérique latine et les Caraïbes 418 cas (5 décès), l’Afrique 247 cas (7 décès) et l’Océanie 244 cas (3 décès).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).