Beaucoup de Montréalais se sont rués dans les épiceries depuis deux jours pour se procurer de l’eau embouteillée compte tenu de la propagation de la COVID-19, mais il n’y a aucune raison de s’inquiéter pour l’approvisionnement de l’eau potable, rassure la Ville de Montréal.

Kathleen Lévesque Kathleen Lévesque
La Presse

Consciente des inquiétudes que peut susciter la situation, la Ville rappelle que la qualité de l’eau du robinet n’est pas affectée. « Les citoyens n’ont pas à se préoccuper quant à l’approvisionnement en eau potable. Il n’y a pas d’enjeu dans les usines concernant la production d’eau ou l’assainissement des eaux usées », a indiqué à La Presse le relationniste Gonzalo Nunez.

>>> Recevez chaque soir notre infolettre quotidienne sur la COVID-19

Malgré les mesures annoncées par le gouvernement du Québec jeudi et vendredi afin de limiter la pandémie, notamment la fermeture des écoles, la Ville de Montréal ne manque pas de personnel pour assurer le bon fonctionnement de son service de l’eau. La situation est tout de même suivie de près. Même dans le contexte de télétravail demandé aux fonctionnaires municipaux, l’administration a mis à jour « les plans de relève en ressources humaines pour assurer les services essentiels et la continuité des opérations ».

Le Service de l’eau a tout ce qu’il faut pour être opérationnel dans le contexte actuel. Les opérations se poursuivent normalement.

Gonzalo Nunez, Ville de Montréal

Plus largement, la Ville donne l’assurance que tous les services essentiels sont maintenus pour l’ensemble de l’île de Montréal. Outre l’eau, on peut penser au recyclage, au transport collectif, aux services de police et d’incendie, à l’environnement et la taxation, par exemple.

Le centre de coordination des mesures d’urgence, qui est responsable de l’ensemble de l’agglomération, voit au maintien de tous les services. « La sécurité civile travaille de concert avec les arrondissements et les services corporatifs de la Ville de Montréal, avec les villes liées, avec les services d’urgence et la santé publique pour assurer la continuité des opérations, le bien-être des citoyens et la santé de la population sur tout le territoire de l’agglomération montréalaise », a expliqué Gonzalo Nunez.

Comme l’a annoncé la mairesse Valérie Plante jeudi, Montréal a fermé toutes ses grandes installations sportives, communautaires et de loisir (Centre Claude-Robillard, Jardin botanique et les bibliothèques, par exemple) afin de se conformer à la recommandation des autorités sanitaires et de la décision du premier ministre François Legault d’interdire les rassemblements intérieurs de plus de 250 personnes. Le métro de Montréal demeure toutefois en opération.