(Québec ) La propagation de la COVID-19 au Québec et l’interdiction de tenir des rassemblements de plus de 250 personnes dans des lieux fermés chamboulent les courses à la direction du Parti libéral du Québec (PLQ) et du Parti québécois (PQ).

Hugo Pilon-Larose Hugo Pilon-Larose
La Presse

En fin d’après-midi, jeudi, le PLQ a annoncé que les cinq débats opposant la députée Dominique Anglade à son adversaire, Alexandre Cusson, se tiendront ces prochaines semaines sans public. Ils seront diffusés sur l’internet.

Sur Twitter, Mme Anglade a indiqué qu’elle suspendait également ses événements publics pour les prochaines semaines.

Au Parti québécois, un responsable des communications a indiqué qu’on réfléchissait à adopter des mesures semblables quant aux débats de la course. Le PQ devait aussi tenir en avril un conseil national à Montréal. L’avenir de celui-ci est incertain.

Guy Nantel, qui était en Floride tout récemment pour donner un spectacle, a annulé le lancement de sa campagne, qui était prévu pour le 18 mars à Montréal. L’humoriste n’a plus de dates de tournée à l’extérieur du pays d’ici à la fin de la course à la direction du parti.

La Coalition avenir Québec a pour sa part annoncé jeudi qu’elle suspendait tous ses événements politiques jusqu’à nouvel ordre, incluant le congrès des membres prévu à la fin du mois de mai.