Quelques heures après avoir annoncé qu’elle maintenait ses écoles ouvertes vendredi, la plus grande commission scolaire de la province, la Commission scolaire de Montréal, fait volte-face et décide de les fermer.

Marie-Eve Morasse Marie-Eve Morasse
La Presse

« Comme vous le savez, la situation liée à la COVID-19 évolue très rapidement », écrit son porte-parole, Alain Perron. Il précise que « tous les établissements, les services de garde et les bureaux seront fermés pour les élèves et le personnel le vendredi 13 mars pour la journée afin de prévoir la mise en œuvre des mesures demandées par le gouvernement du Québec ».

Plus tôt dans la soirée, la CSDM avait pourtant estimé que « jusqu’à maintenant, la Direction régionale de santé publique de Montréal (Drs PM) ne recommande pas de fermer les écoles ».

Une lettre envoyée aux parents en début de soirée précisait également que dans les écoles où se tiennent des rassemblements intérieurs de plus de 250 personnes, par exemple dans les cafétérias, des aménagements seraient mis en place.

Rappelons que plus tôt en journée, le gouvernement Legault a annoncé qu’il interdisait ce type de rassemblement entre autres mesures pour tenter d’endiguer la pandémie.

De nombreuses commissions scolaires de la province ont annoncé au cours des dernières heures qu’elles fermaient leurs établissements en raison de la pandémie de la COVID-19.

À la sortie d’une réunion spéciale du conseil des ministres, jeudi, Jean-François Roberge a affirmé qu’il n’y a pas pour le moment de directive de sa part au sujet de la fermeture d’écoles. « On ne demande pas de fermer des écoles à ce moment-ci, pas plus dans une région que dans une autre », a-t-il dit.