Entre les films de son extraordinaire Décalogue et sa magnifique trilogie Bleu, Blanc, Rouge, Krzysztof Kieslowski a proposé ce film dans lequel il s'attarde aux destins de deux jeunes femmes nées en même temps dans des pays différents.

Mis à jour le 1er févr. 2016
Marc-André Lussier LA PRESSE

Bien que la Polonaise Weronika et la Française Véronique ne partagent rien en commun sur le plan filial et ne se connaissent pas du tout, elles semblent être identiques comme des jumelles.

Pour cette coproduction franco-polonaise, Kieslowski avait fait appel à son équipe habituelle, parmi laquelle figure au premier plan le compositeur Zbigniew Preisner.

Présenté en compétition officielle au Festival de Cannes en 1991, La double vie de Véronique a valu à sa jeune interprète, Irène Jacob, remarquable dans un double rôle, le prix d'interprétation féminine.

L'actrice fut trois ans plus tard la vedette de Trois couleurs: Rouge, le tout dernier film du cinéaste polonais, mort d'une crise cardiaque à l'âge de 54 ans.

Ce soir, 0 h 30 à TFO.